Connect with us
pub

Economie

Commerce-Afrique de l’Est : hausse de 30% des échanges commerciaux

Published

on


Les travaux menés entre 2012 et  2020 sur la troisième phase du Projet d’aménagement de routes (Mugina-Mabanda-Nyanzalac au Burundi et Rubavu-Gisiza au Rwanda) et de facilitation de transport sur le corridor nord-sud ont stimulé les échanges commerciaux entre le Burundi, le Rwanda et la Tanzanie, selon le rapport de la Banque africaine de développement publié le en décembre 2020.

Ce rapport portant sur l’état d’exécution et sur les résultats du projet estime que les valeurs des échanges commerciaux au sein de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC) devraient atteindre 650 millions de dollars américains en 2020, contre 500 millions de dollars en 2011, ce qui représente une progression de 30%.

Le projet, financé par un don de 33,18 millions de dollars du Fonds africain de développement, avait pour objectif de faciliter le transport sur le corridor nord-sud du Burundi et dans tout l’espace de la Communauté d’Afrique de l’Est afin de contribuer à la croissance économique des pays membres de l’EAC à travers les échanges commerciaux. En progrès, selon le rapport de la Banque, « leur réalisation sera satisfaite avec l’aménagement de tout le linéaire de la route nationale 3 (RN 3). »

La mise en œuvre du projet a essentiellement porté sur l’aménagement et le revêtement en béton bitumineux de 45 kilomètres de route principale, et la réalisation d’infrastructures connexes comprenant 5,34 kilomètres de voiries en bicouche des centres de Mabanda et de Makamba et la rénovation de 25 kilomètres de pistes rurales. Le projet a permis la signalisation de 19 carrefours par des feux tricolores et la sensibilisation d’un millier de personnes au code de la route. Un marché hebdomadaire et un centre de santé ont été construits pour accompagner le projet routier.

Les travaux de la route principale ont été achevés et réceptionnés en janvier 2019. Les travaux connexes ont été réceptionnés provisoirement en mai 2018. Le volet sur la fourniture de biens aux groupements féminins a été exécuté en 2020.

Pour l’heure, les usagers de cette route internationale, notamment les transporteurs, tirent un meilleur profit. Le trafic journalier moyen à la frontière est chiffré à 1557 véhicules, contre 1 450 en 2011.

Dans la zone d’intervention du projet, l’indice d’accessibilité rurale s’est amélioré. En effet, le pourcentage de la population habitant à deux kilomètres de marche à pied d’une route carrossable est désormais de 69,2%, contre 59,7% signalés en 2011. Les taux d’accès au centre de santé, au marché et à l’eau potable à moins de 5 km sont respectivement passés de 69,3% en 2014 à 71,6% en 2018 ; de 77,5% en 2014 à 82,2% en 2018 ; et de 96,9% en 2014 à 99,2% en 2018.

Par ailleurs, le nombre de boutiques dans les centres urbains de Mabanda-Nyanza Lac et Mabanda-Mugina sont passés de 368 en 2014 à 485 en 2014. Le taux d’accès aux logements en brique cuites a atteint 15,1% en 2018 contre 11,4% en 2014.

Selon le rapport de la Banque africaine de développement, quelque 500 emplois temporaires ont été créés en 2015, dont 30% occupés par des femmes, ainsi que 4 000 emplois en 2016 avec le même ratio en faveur des femmes.




 

 




Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

Cotation : Point de la situation boursière

Published

on

Article réservé aux abonnés de SEN ACTU ECO. CLIQUEZ ICI pour l’abonnement.

Continue Reading

Economie

Usa-Tech : Apple annonce un chiffre d’affaires record

Published

on

Le groupe a réalisé un chiffre d’affaires record de 81,4 milliards de dollars sur ce trimestre (contre 73,3 milliards attendus) en hausse de 36 % par rapport à l’année dernière sur la même période.
Les ventes d’iPhone bondissent de 50% à 39,6 milliards.

Le géant de Cupertino affiche un profit par titre de 1,30 dollar qui explose largement le consensus établi à 1,01 dollar.

« Nous avons généré des flux de trésorerie d’exploitation de 21 milliards de dollars et avons continué de faire d’importants investissements dans l’ensemble de nos activités pour soutenir nos plans de croissance à long terme «  a déclaré Tim Cook, DG d’Apple.

Continue Reading

Economie

Maroc : Le taux de croissance pourrait se situer entre 5,5% et 5,8% en 2021

Published

on

Le taux de croissance de l’économie marocaine pourrait se situer entre 5,5% et 5,8% en 2021, a souligné mardi le ministre de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun.

Cette croissance est portée par les performances d’une campagne agricole exceptionnelle et de la poursuite de la maîtrise du taux d’inflation, qui ne dépassera pas 1%, l’évolution de l’économie nationale demeure positive, a expliqué le ministre, qui présentait les grandes lignes de la loi de finances 2022.

Revenant sur la mise en œuvre de la loi de Finances à fin juin 2021, M. Benchaâboun a affirmé que les recettes ont enregistré une amélioration de 10,8 milliards de dirhams (1 dollar = 8,9 DH) par rapport au premier semestre de 2020.

Ce résultat est dû à une augmentation des recettes fiscales de 8,3 milliards de dirhams et des revenus non fiscaux de 1,5 milliard dirhams, a-t-il révélé. Les dépenses courantes quant à elle ont augmenté d’environ 6,6 milliards de dirhams, et les émissions pour dépenses d’investissement se sont stabilisées à 31,8 milliards de dirhams, indique par ailleurs un communiqué publié à l’issue de la réunion du Conseil. 

Continue Reading

Tendance