Connect with us
pub

Economie

Cours mondiaux des matières premières : Les prix en hausse, sauf celui du sucre en décembre 2020

Published

on

Au mois de décembre 2020, les cours mondiaux du pétrole brut, du maïs, du coton, du blé et du riz se sont simultanément accrus en variation mensuelle. Par contre, celui du sucre a chuté. Comparés au mois correspondant de l’année 2019, le cours mondial du pétrole brut s’est replié alors que ceux du blé du maïs du riz, du sucre et du coton ont connu une hausse.

L’Agence nationale de la statistique et de la démographie, dans sa dernière publication dénommée « Repères Statistiques » relève au mois de décembre dernier, la hausse des cours mondiaux de certaines matières premières au moment où celui du sucre est en baisse.

L’agence indique que le prix du pétrole brut connait une hausse de 17,1% car, il est passé de 42,7 dollars américains au mois de novembre à 50,0 dollars en décembre 2020. Aussi, par rapport à la même période de l’année 2019 où le prix était de 67,2 dollars, il s’est opéré une baisse de 25,6%.

Le prix du maïs, indique la même source, s’est situé à 435,7 US cents / boisseau au mois sous revue contre 415,6 le mois précédent soit une hausse de 4,8% en variation mensuelle. Comparé à celui de la période correspondante de l’année 2019 (378,6 US cents / boisseau), le coût du maïs connait une hausse de 15,1%. 

Concernant le coton, une augmentation mensuelle de 3,6% est notée sur le prix car, passant de 77,7 US cents/lb au mois de novembre à 80,5 US cents/lb en décembre. Par rapport au mois décembre 2019 (75,7 US cents/lb), le prix du coton a augmenté de 6,3%. 

Par ailleurs, l’Ansd renseigne que le coût du riz a connu une hausse de 1,3% en variation mensuelle du fait que la tonne est passée de 489,0 dollars au mois de novembre à 495,4 dollars au mois de décembre. Par rapport au même moment de l’année précédente où le coût du riz était de 432,0 dollars la tonne, il est noté également une hausse de 14,7%.

Pour ce qui est du blé, le prix s’est situé à 566,9 US cents / bois de 60lb à la période sous revue contre 554,1 un mois avant, traduisant ainsi une augmentation de 2,3% en variation mensuelle. S’il est comparé au prix enregistré en décembre 2019 qui était de 446,8, l’on relève aussi une hausse de 26,9%.

L’Ansd informe que le prix du pétrole brut était de 14,7 New York – cents/lb n°11 au mois sous revue contre 14,9 au mois de novembre. Cela représente, d’après l’agence, une chute de 1,3% en variation mensuelle. Comparé au prix noté en décembre 2019 qui était de 13,3 New York – cents/lb n°11, l’on fait ressortir, tout de même, une hausse de 14,7%.

Continue Reading
8 Comments

8 Comments

  1. asmr https://0mniartist.tumblr.com

    avril 10, 2021 at 10:42

    If you would like to get much from this paragraph
    then you have to apply these techniques to your won webpage.
    0mniartist asmr

  2. asmr https://0mniartist.tumblr.com

    avril 10, 2021 at 10:57

    I’d like to thank you for the efforts you’ve put
    in writing this site. I really hope to see the same high-grade content
    by you later on as well. In fact, your creative writing abilities has encouraged me to get my very own site
    now 😉 asmr 0mniartist

  3. asmr https://0mniartist.tumblr.com

    avril 11, 2021 at 9:11

    What’s up Dear, are you actually visiting this web site daily,
    if so afterward you will absolutely get nice knowledge. 0mniartist asmr

  4. 0mniartist

    avril 12, 2021 at 7:52

    If some one wants to be updated with most up-to-date
    technologies then he must be visit this site and be up to
    date all the time. 0mniartist asmr

  5. http://tinyurl.com/yhay72mh

    avril 14, 2021 at 12:16

    Thanks for ones marvelous posting! I certainly enjoyed reading it, you could be
    a great author. I will be sure to bookmark your blog and will often come back from
    now on. I want to encourage you continue your great posts,
    have a nice evening! 0mniartist asmr

  6. tinyurl.com

    avril 16, 2021 at 12:15

    Hello! I know this is somewhat off topic but I was wondering if you knew where I could locate a captcha plugin for my comment form?

    I’m using the same blog platform as yours and
    I’m having problems finding one? Thanks a lot!
    asmr 0mniartist

  7. free dating sites the

    juin 1, 2021 at 3:22

    First of all I would like to say excellent blog!
    I had a quick question in which I’d like to ask if you don’t mind.

    I was curious to find out how you center yourself and clear your thoughts prior to writing.

    I have had a difficult time clearing my thoughts in getting my ideas out.

    I truly do take pleasure in writing but it just seems like
    the first 10 to 15 minutes are usually wasted just trying to figure out how
    to begin. Any suggestions or tips? Thank you!

  8. tinyurl.com

    juin 1, 2021 at 12:31

    This excellent website truly has all the info I needed about this
    subject and didn’t know who to ask.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

Sénégal : La croissance revue à la hausse !

Published

on

 Les autorités sénégalaises tablent désormais sur un taux de croissance de 5%. Une annonce faite par Le Mnistre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, qui a fait savoir, vendredi, que le pays était dans une dynamique d’atteindre une croissance de 5 % de son Produit intérieur brut en 2021, contre une projection initiale de 3, 7 %.

« Le taux de croissance du PIB réel est projeté, pour 2021 à 5%, contre une projection initiale de 3,7%, à la faveur des efforts d’exécution d’investissements structurants et à la reprise de l’économie mondiale », a-t-il déclaré lors d’une revue annuelle conjointe (RAC) de la politique économique et sociale.

Il avait à ses côtés le ministre auprès du président de la République en charge du Plan Sénégal émergent (PSE), Abdou Karim Fofana et l’ambassadrice de l’Union européenne au Sénégal, Irène Mingasson. Pour Amadou Hott l’économie sénégalaise est résiliente surfe sur une dynamique qui augure des perspectives positives en dépit de la persistance de la pandémie du Covid-19.


 ’’Cela conforte la pertinence des options du PAP2A (Plan d’actions prioritaires ajusté et accéléré) », a-t-il déclaré. Évoquant la baisse du rythme de croissance enregistré par le Sénégal en 2020 (1, 5 % contre 4, 2 en 2019), le ministre de l’Economie a fait remarquer qu’il s’agissait d’une performance en raison d’un contexte international marqué par la récession.

Il souligné que les résultats et les perspectives positives de l’économie sénégalaise illustraient le bons résultats de la riposte à la pandémie à travers le mise en place du Fonds de FORCE Covid-19 qui avait été doté d’un financement de 1.000 milliards de francs Cfa.

Continue Reading

Economie

Cameroun-Pêche : les importations de poissons et crustacés chutent de 16% au premier semestre 2021

Published

on

Selon l’Institut national de la statistique (INS), qui vient de rendre publiques les données sur le commerce extérieur du Cameroun, au premier semestre 2021, les importations de poissons et autres crustacés effectuées par le Cameroun au cours de la période sous revue, ont chuté de 18 505 tonnes (-16%) en glissement annuel. Dans le détail, elles ont culminé à 97 203 tonnes pour des dépenses globales d’un peu plus de 64 milliards de FCFA à fin juin 2021, contre 115 708 tonnes pour 77,8 milliards de FCFA de dépenses au 30 juin 2020.

L’INS ne donne pas de détails sur les causes de cette baisse des importations du poisson notamment, qui est avec le riz parmi les produits alimentaires qui grèvent le plus la balance commerciale du Cameroun, selon les données officielles. Mais, l’on peut observer que cette baisse des importations des poissons et crustacés survient dans un contexte de persistance de la pandémie du coronavirus, dont l’une des conséquences a été la perturbation de la chaîne logistique mondiale et la hausse exponentielle des tarifs du transport.

Dans la sous-région Cemac, à laquelle appartient le Cameroun, les importateurs ont également eu beaucoup de difficultés à effectuer des transferts d’argent à l’étranger, en raison de la rigidité de la nouvelle règlementation de change. Toute chose qui a eu pour incidence des retards dans la livraison de certaines commandes passées aux fournisseurs à l’étranger. L’on se souvient d’ailleurs qu’en mai 2021, l’Union des patronats d’Afrique centrale (Unipace), dirigée par le Camerounais Célestin Tawamba, tirait déjà la sonnette d’alarme.

Continue Reading

Economie

Maroc-Aviation : Les aéroports enregistrent un volume de trafic commercial international de plus de 3,5 millions de passagers

Published

on

Les aéroports du Maroc ont enregistré durant la période du 15 juin au 31 août 2021, un volume de trafic commercial international de 3.560.526 passagers, ce qui représente un taux de récupération de 65% par rapport à la même période de l’année 2019, indique l’Office national des Aéroports.

L’ONDA précise que durant la même période, les aéroports du Maroc ont accueilli 31.202 vols internationaux. Ce volume représente un taux de récupération de 77% par rapport à la même période de l’année 2019, précise l’ONDA dans son dernier bilan du trafic aérien commercial.

·      L’aéroport Mohammed V de Casablanca a accueilli 1.457.154 passagers internationaux.

·      L’aéroport de Marrakech, avec 565.680 passagers, a enregistré un taux de récupération de 46%, indique la même source.

·      Durant le seul mois d’août 2021, le trafic international commercial des aéroports du Maroc a récupéré 82% du trafic passagers de 2019

Cette performance s’explique, selon l’Office, par l’évolution importante du trafic aérien, suite aux instructions royales qui ont accompagné le lancement de l’opération Marhaba 2021.

Continue Reading

Tendance