Connect with us
pub

Economie

Gaz-Maroc : Sound envisage mettre en œuvre son projet de GNL via un mécanisme de leasing

Published

on

Annoncé en février dernier, le projet de Sound Energy visant à installer une mini usine de liquéfaction de gaz naturel au Maroc, vient de franchir une étape importante. Sound Energy Morocco East Limited (SEMEL), filiale à 100% de Sound, a signé une lettre d’exclusivité avec le fournisseur de services Italfluid Geoenergy pour que celui-ci conçoive, construise, mette en service, exploite, maintienne et loue à SEMEL l’usine pour une période de cinq ans.

Selon les termes négociés provisoirement, une fois l’infrastructure réalisée, Italfluid l’exploitera pour le compte de SEMEL en contrepartie de paiements divers et de frais de location quotidiens. En fait, SEMEL devra verser cinq millions $ à Italfluid dans les 30 jours suivant l’émission de l’avis de procéder à la phase 1 de développement et deux millions $ dans les 30 jours suivant sa notification à Italfluid de la mise en service réussie de l’usine de GNL.

En outre, pour chaque jour de chaque année contractuelle au cours duquel Italfluid a prouvé, à la satisfaction de SEMEL, que l’usine de GNL peut livrer un volume journalier garanti, SEMEL doit lui verser un loyer journalier de 36 000 $.

Les deux parties ont jusqu’au 31 mars prochain pour s’accorder sur les termes de la collaboration et conclure un accord contraignant définitif.

L’usine traitera également le gaz brut de TE-5 Horst avant la liquéfaction.

Pour rappel, il s’agira d’une unité de production de GNL à petite échelle, qui s’appuiera sur la découverte TE-5 Horst de la concession onshore de Tendrara.

Il convient de souligner qu’en juin 2020, Sound Energy a ouvert des négociations similaires avec offtaker local pour le gaz de Tendrara. Les négociations étaient censées s’achever au 31 décembre 2021. Mais vu le lien inhérent entre le contrat de Sound et d’Italfluid et la série d’accords définitifs qu’il est prévu d’acter avec l’acheteur du gaz, la société gazière a également accepté de prolonger la période d’exclusivité avec l’acheteur de gaz jusqu’au 31 mars 2021. « La synchronisation du calendrier de ces négociations respectives offre une voie plus claire et moins risquée pour prendre une décision finale d’investissement avec les partenaires de la coentreprise le 31 mars 2021 ou avant », a expliqué un communiqué de Sound Energy.

Source agence Ecofin

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

Cotation : Point de la situation boursière

Published

on

Article réservé aux abonnés de SEN ACTU ECO. CLIQUEZ ICI pour l’abonnement.

Continue Reading

Economie

Usa-Tech : Apple annonce un chiffre d’affaires record

Published

on

Le groupe a réalisé un chiffre d’affaires record de 81,4 milliards de dollars sur ce trimestre (contre 73,3 milliards attendus) en hausse de 36 % par rapport à l’année dernière sur la même période.
Les ventes d’iPhone bondissent de 50% à 39,6 milliards.

Le géant de Cupertino affiche un profit par titre de 1,30 dollar qui explose largement le consensus établi à 1,01 dollar.

« Nous avons généré des flux de trésorerie d’exploitation de 21 milliards de dollars et avons continué de faire d’importants investissements dans l’ensemble de nos activités pour soutenir nos plans de croissance à long terme «  a déclaré Tim Cook, DG d’Apple.

Continue Reading

Economie

Maroc : Le taux de croissance pourrait se situer entre 5,5% et 5,8% en 2021

Published

on

Le taux de croissance de l’économie marocaine pourrait se situer entre 5,5% et 5,8% en 2021, a souligné mardi le ministre de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun.

Cette croissance est portée par les performances d’une campagne agricole exceptionnelle et de la poursuite de la maîtrise du taux d’inflation, qui ne dépassera pas 1%, l’évolution de l’économie nationale demeure positive, a expliqué le ministre, qui présentait les grandes lignes de la loi de finances 2022.

Revenant sur la mise en œuvre de la loi de Finances à fin juin 2021, M. Benchaâboun a affirmé que les recettes ont enregistré une amélioration de 10,8 milliards de dirhams (1 dollar = 8,9 DH) par rapport au premier semestre de 2020.

Ce résultat est dû à une augmentation des recettes fiscales de 8,3 milliards de dirhams et des revenus non fiscaux de 1,5 milliard dirhams, a-t-il révélé. Les dépenses courantes quant à elle ont augmenté d’environ 6,6 milliards de dirhams, et les émissions pour dépenses d’investissement se sont stabilisées à 31,8 milliards de dirhams, indique par ailleurs un communiqué publié à l’issue de la réunion du Conseil. 

Continue Reading

Tendance