Connect with us
pub

Economie

Sénégal-Electricité : Construction d’une centrale électrique de 300 MW sur le site du Cap des biches

Published

on

Une centrale électrique de 300 méga watt sera construite sur le site de Cap des biches. L’infrastructure a une capacité de 300 MW, pour un coût estimé plus de 220 milliards de francs Cfa. La construction de cette centrale va générer 450 emplois directs et 600 indirects et 50 personnes seront recrutées durant l’exploitation.

Le Sénégal va se doter d’une toute nouvelle centrale électrique, une centrale d’une capacité de 300 MW. West african energy , société sénégalaise porte le projet.

Les actionnaires, Abdoulaye Dia de Senico, Arona Dia des Sahel invest, Khadim Ba de Locafrique et Moustapha Ndiaye, ont mobilisé 27 milliards de francs Cfa avec Coris bank international. Wae a pu obtenir un financement avec un partenaire financier Africa finance corporation à hauteur de 200 milliards de francs Cfa dont 85 milliards Cfa provenant de Afc et le reste par une syndication avec deux partenaires financiers dont Afrixim bank.

D’une puissance de 300 MW, le porte-parole Samuel Sarr indique que des privés sénégalais ont su mobiliser en tout, pour son financement, 350 millions d’euros soit 230 milliards de francs Cfa dans un cadre juridique approprié du contenu local défini par le président Macky Sall. 

Cette centrale va contribuer à la réduction des coûts de production de Senelec de 40% dans le cadre de la politique de Gaz to Power dont la finalité est la baisse du coût de l’électricité à l’horizon 2022.

West african energy va générer 450 emplois directs et 600 indirects durant la construction. Par ailleurs, fait-il savoir, durant l’exploitation, Wae va recruter 50 personnes dont 35 employés provenant de la Senelec.

Selon le directeur général de la Senelec souligne que sur le « site du Cap des biches, une centrale de 300 MW sera bientôt érigée en cycle combiné sur une durée contractuelle de 28 mois avec un coût du KWh très compétitif comparé aux centrales existantes de Senelec et des Ipp. Pape Demba Biteye soutient que le coût sera de l’ordre de 56,65f/Kwh.

Selon lui, ce projet inclut aussi les études d’ingénierie, les travaux de génie civil, les travaux électromécaniques ainsi que les infrastructures dédiées, la mise en service et le raccordement en 225kv et 90kv au réseau interconnecté.

Cette puissance additionnelle est nécessaire à accroitre la fiabilité du parc de production et mettre en œuvre la stratégie Gas to Power adopté par l’Etat du Sénégal pour assurer l’équilibre entre l’offre et la demande d’électricité à moindre coût.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

Cotation : Point de la situation boursière

Published

on

Article réservé aux abonnés de SEN ACTU ECO. CLIQUEZ ICI pour l’abonnement.

Continue Reading

Economie

Usa-Tech : Apple annonce un chiffre d’affaires record

Published

on

Le groupe a réalisé un chiffre d’affaires record de 81,4 milliards de dollars sur ce trimestre (contre 73,3 milliards attendus) en hausse de 36 % par rapport à l’année dernière sur la même période.
Les ventes d’iPhone bondissent de 50% à 39,6 milliards.

Le géant de Cupertino affiche un profit par titre de 1,30 dollar qui explose largement le consensus établi à 1,01 dollar.

« Nous avons généré des flux de trésorerie d’exploitation de 21 milliards de dollars et avons continué de faire d’importants investissements dans l’ensemble de nos activités pour soutenir nos plans de croissance à long terme «  a déclaré Tim Cook, DG d’Apple.

Continue Reading

Economie

Maroc : Le taux de croissance pourrait se situer entre 5,5% et 5,8% en 2021

Published

on

Le taux de croissance de l’économie marocaine pourrait se situer entre 5,5% et 5,8% en 2021, a souligné mardi le ministre de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun.

Cette croissance est portée par les performances d’une campagne agricole exceptionnelle et de la poursuite de la maîtrise du taux d’inflation, qui ne dépassera pas 1%, l’évolution de l’économie nationale demeure positive, a expliqué le ministre, qui présentait les grandes lignes de la loi de finances 2022.

Revenant sur la mise en œuvre de la loi de Finances à fin juin 2021, M. Benchaâboun a affirmé que les recettes ont enregistré une amélioration de 10,8 milliards de dirhams (1 dollar = 8,9 DH) par rapport au premier semestre de 2020.

Ce résultat est dû à une augmentation des recettes fiscales de 8,3 milliards de dirhams et des revenus non fiscaux de 1,5 milliard dirhams, a-t-il révélé. Les dépenses courantes quant à elle ont augmenté d’environ 6,6 milliards de dirhams, et les émissions pour dépenses d’investissement se sont stabilisées à 31,8 milliards de dirhams, indique par ailleurs un communiqué publié à l’issue de la réunion du Conseil. 

Continue Reading

Tendance