Connect with us
pub

Economie

Sénégal-Énergie : Tysilio lance une solution innovante et économique de production d’énergie à Sédhiou

Published

on


Tysilio annonce le lancement de sa solution « Station Solaire Tysilio » (« TSS » pour Tysilio Solar Station) à Sédhiou, dans le sud du Sénégal. La TSS est une solution hybride qui permet d’apporter une source d’énergie propre et rentable à tout type d’infrastructure connectée à un réseau défaillant ou onéreux, ou fonctionnant avec des groupes électrogènes.

A Sédhiou, il s’agit d’installer une station dont profitera un Domaine Agricole Communautaire (« DAC »). Le Programme des Domaines Agricoles Communautaires a été créé en 2014 et illustre la volonté des autorités du Sénégal de contribuer à la réduction de la précarité sociale en milieu rural et péri-urbain par la promotion de l’entreprenariat agricole des jeunes et des femmes et, in fine, d’assurer le développement économique et social de ces zones.

Les DAC sont des pôles de compétitivité économique, des lieux d’insertion de jeunes et d’accueil de promoteurs privés souhaitant investir dans le secteur agricole, aussi bien dans des activités de production que de transformation et de services. Cependant, certains DAC sont trop éloignés pour être raccordés au réseau électrique. Ils sont alimentés par des générateurs diesel dont l’énergie est coûteuse – deux fois supérieure au prix du réseau public d’électricité.

Dix millions de F CFA par an d’économies d’énergie

Tysilio va ainsi installer une station photovoltaïque innovante de par son concept intégré, écologique, modulable (la puissance peut varier selon les besoins), déplaçable (conteneur aménagé pour ranger le matériel), réplicable et connectée. La TSS, équipée d’une batterie de 60 kWh, produira 32,8 MWh/an, ce qui représente une économie de près de dix millions de F CFA par an pendant 25 ans (économie de carburant et de maintenance d’un générateur diesel). Sa durée de vie est de 25 ans environ avec un remplacement de batterie tous les 10 ans.

L’énergie solaire est produite par la centrale photovoltaïque. Un contrôleur intelligent s’assure, en coordonnant et optimisant l’ensemble des équipements, que les différentes sources d’énergies fournissent de l’électricité de manière sûre et appropriée. La batterie augmente l’autonomie, l’indépendance et la fiabilité du site (la continuité et la stabilité de l’apport en électricité du site).

Tysilio a signé une convention de partenariat avec le PRODAC (Programme National des Domaines Agricoles Communautaires) qui définit une collaboration active afin de favoriser un accès pérenne des DAC à l’électricité au moyen de solutions photovoltaïques, et la recherche et la mobilisation des fonds et de subventions pour financer l’étude et la mise en œuvre de telles solutions en faveur des DAC.

Un modèle à répliquer

C’est dans ce cadre que Tysilio a bénéficié d’un accompagnement du dispositif FASEP (Fonds d’étude et d’aide au secteur privé) Innovation Verte de la Direction générale du Trésor du ministère de l’Economie français. Ce dispositif promeut le développement de technologies, notamment dans le domaine de l’innovation verte.

Le FASEP permettra à Tysilio de prouver la pertinence d’une station de 32 kWc avec  une batterie de 60 kWh adaptée à des usages en zone non-électrifiée sur un domaine agricole. Mais cette conception n’est pas la seule possible et Tysilio propose plusieurs tailles de TSS, selon les besoins, de 30 à 80 kWc, avec ou sans batterie, plusieurs TSS pouvant être raccordées ensemble également pour atteindre un niveau de puissance plus élevé, pour tous types d’usages (agricole, industriel…).

Le modèle économique de la TSS est basé sur le principe d’un achat en crédit-bail avec des durées et montants variables selon le type de TSS. Sans investissement, l’utilisateur peut ainsi acquérir la solution en payant un loyer annuel grâce aux économies réalisées sur sa facture énergétique.  

La station de Sédhiou permettra d’identifier très précisément les besoins car c’est également une centrale de mesure des consommations du site. Elle pourra éventuellement être agrandie au terme d’une année de fonctionnement environ. Tysilio développera également des analyseurs mobiles pour relever les consommations des autres sites éloignés sur le domaine.

Toutes les données seront centralisées sur une plateforme informatique spécialement développée pour cela, avec du traitement automatisé de données pour faciliter les dimensionnements futurs. Avec ce projet, Tysilio souhaite contribuer à la réduction des charges opérationnelles du DAC, au renforcement des capacités des partenaires locaux dans le domaine des énergies renouvelables, à l’employabilité des jeunes en zone rurale et encourager le développement d’une agriculture raisonnée. La station devrait être inaugurée d’ici fin 2021

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

Glossaire Pétrole et Gaz : où se trouve le pétrole ?

Published

on

Si le pétrole cristallise autant d’intérêts c’est parce qu’il est inégalement réparti sur le globe terrestre. Certains Etats en sont dotés plus que d’autres. Pour identifier, localiser et classer le pétrole existant dans le monde la littérature utilise la notion de réserves prouvées qui signifient « les quantités d’hydrocarbures estimées récupérables avec une certitude raisonnable dans les conditions techniques et économiques existantes ».

Selon la BP Statistical Review, en 2019, les réserves mondiales prouvée d’hydrocarbures sont estimées à 1733,0 milliards de barils. Ces réserves qui représentent 50 ans de production au rythme de 2019 sont inégalement réparties :

Le Venezuela détient les plus grandes réserves du monde (17, 5%), suivi de l’Arabie Saoudite, du Canada, de l’Iran, enfin de l’Irak.

Thaddée Adiouma Seck, Consultant en oil and gas, SG de AJE_action pour la justice environnementale

Continue Reading

Economie

Cotation : Point de la situation boursière du jour

Published

on

Cet article est réservé aux abonnés de SEN ACTU ECO. Cliquez ici pour l’abonnement .

Continue Reading

Economie

Algérie-appui financier : Alger exclut tous recours au FMI malgré les difficultés économiques

Published

on

L’Algérie exclut de contracter des prêts auprès du Fonds monétaire international et des organismes financiers internationaux, en dépit de la crise socio-économique qui frappe le pays, a réaffirmé dimanche le président Abdelmadjid Tebboune. Ce dernier s’est félicité du «non-recours de l’Algérie à l’endettement extérieur, contrairement aux multiples prévisions fixant la fin de 2020 et le début 2021 comme date de recours à cette mesure», selon un communiqué publié à l’issue du conseil des ministres.

Se voulant rassurant quant à la situation macroéconomique du pays, il a à nouveau écarté un recours au financement extérieur, au nom de la «souveraineté» nationale et exhorté les Algériens «au travail». «Rien que le travail peut pérenniser ce principe (de souveraineté)», a-t-il plaidé.

  • Les réserves de change s’élèvent actuellement à 44 milliards de dollars
  • Ces réserves continuent néanmoins de baisser régulièrement. Entre 2014 et 2019, elles ont fondu de près de 65%, selon la Banque centrale.

Quatrième puissance économique du continent africain, le pays est particulièrement exposé aux fluctuations du prix du pétrole du fait de sa dépendance à la rente pétrolière, qui représente plus de 90% des recettes extérieures.

En mai 2020, le président algérien avait déjà tenu le même discours, en précisant qu’il préférait «emprunter auprès des citoyens plutôt qu’auprès du FMI ou de la Banque mondiale (BM)», rappelant la mauvaise expérience du pays après le recours à l’endettement auprès du FMI au début des années 1990. Source Agence de presse Algérienne.

Continue Reading

Tendance