Connect with us
pub

Economie

Sénégal-Logistique : DP World et CDC Group nouent un partenariat pour renforcer le commerce national et africain dans le monde entier

Published

on

DP World, spécialisé dans les solutions de chaîne logistique globale, et CDC Group, l’institution britannique de financement du développement et investisseur à impact, concluent un partenariat à long terme pour soutenir le développement du Sénégal et remédier aux disparités régionales grâce à l’expansion du port de Dakar. Le nouveau port de Ndayane ajoutera une capacité indispensable au Sénégal et aux régions du Sahel qui dépendent de cette passerelle.

Cet investissement s’inscrit dans le cadre d’un partenariat à long terme plus large visant à accélérer le potentiel commercial de l’Afrique et à améliorer les perspectives économiques de millions de personnes – en commençant par les ports de Dakar, Sokhna (Égypte) et Berbera (Somaliland).

Les ports et la logistique sont essentiels à la prospérité et au bien-être à long terme des populations, mais beaucoup d’entre eux en Afrique restent limités, manquant de capacité pour répondre aux besoins des économies locales. L’Afrique compte un sixième de la population mondiale, mais ne représente que 4 % des volumes[i] mondiaux de transport maritime par conteneurs. La ville de Dakar est aujourd’hui encombrée par plus de 1 000 camions entrant chaque jour dans le terminal à conteneurs. Le Sénégal et la région ont besoin d’une capacité accrue pour soutenir la croissance, éviter les perturbations de la chaîne d’approvisionnement et, à terme, réduire le coût des marchandises importées essentielles.

Ce partenariat, qui a été élaboré pendant quatre ans, contribuera à changer cette situation. La plateforme couvre une période d’investissement à long terme. DP World apporte initialement ses participations dans les trois ports existants et prévoit d’investir un milliard de dollars supplémentaires par le biais de la plateforme au cours des prochaines années. CDC s’engage à hauteur d’environ 300 millions de dollars dans un premier temps, et prévoit d’investir 400 millions de dollars supplémentaires au cours des prochaines années. La transaction est soumise à certaines approbations réglementaires finales.

Le nouveau port de Ndayane, situé à l’extérieur du centre-ville, permettra un commerce supplémentaire équivalent à 3 % du PIB du Sénégal, soutenant une augmentation cumulée de 15 milliards de dollars de la valeur totale du commerce national d’ici 2035. Globalement, d’ici 2035, le port devrait faciliter des échanges équivalant à 18 % du PIB et à 36 % du commerce national.

Des infrastructures commerciales plus performantes peuvent améliorer la qualité de vie de millions de Sénégalais et de Maliens, et réduire considérablement le coût de la vie pour un grand nombre de personnes qui paient actuellement trop cher des produits importés essentiels. L’expansion permettra à près de la moitié de la population sénégalaise et à une proportion importante des 20 millions d’habitants du Mali d’avoir accès à des produits plus abordables, notamment des denrées alimentaires de base et des produits ménagers importés.

En outre, le commerce rendu possible par le port soutiendra 2,3 millions d’emplois au Sénégal, dont 22 000 seront créés par le commerce supplémentaire rendu possible par l’expansion du port de Ndayane. Le plus grand bénéfice devrait être ressenti par les secteurs de l’agriculture et de la pêche, qui sont cruciaux pour les marchés locaux et d’exportation. Plus de 1 000 emplois directs dans le secteur de la construction devraient également être créés pendant la construction du nouveau terminal à conteneurs de Ndayane, d’une valeur de 837 millions de dollars.

Sultan Ahmed Bin Sulayem, président du Groupe et DG de DP World, a déclaré : « DP World considère l’Afrique comme un marché de croissance à long terme et le paysage des opportunités reste important. Ce partenariat avec CDC nous offre une plus grande flexibilité pour accélérer et capitaliser sur ces opportunités, et nous permettra d’augmenter nos investissements dans les infrastructures portuaires et logistiques à travers l’Afrique. Ce partenariat créera des opportunités transformationnelles pour des millions de personnes au cours de la prochaine décennie. »

Nick O’Donohoe, directeur général du groupe CDC, a déclaré : « Les économies stables et florissantes reposent sur un accès fiable au commerce mondial et intracontinental. Le plein potentiel de l’Afrique est limité par des ports inadéquats et des goulets d’étranglement commerciaux, ce qui freine la croissance économique de certaines des économies à la croissance la plus rapide du monde et mine la résilience sociale des régions les moins développées du monde. Cette plateforme aidera les entrepreneurs et les entreprises à accélérer leur croissance grâce à l’accès à des voies commerciales fiables et aidera les consommateurs africains à bénéficier d’une fiabilité accrue et d’une réduction du coût des biens vitaux et des denrées alimentaires de base. »

« Nous sommes fiers d’aider DP World à faire encore plus en Afrique, en traçant une voie plus solide pour le commerce africain dans le monde entier. »

Mathieu Poirier, directeur des investissements du groupe CDC, a déclaré : « L’expansion de Dakar sera le plus grand investissement direct étranger onshore jamais réalisé au Sénégal, et il est vital pour la croissance continue du Sénégal ainsi que pour décongestionner la ville de Dakar. Cela aidera finalement le Sénégal à devenir un centre d’activité économique pour la région et à soutenir le commerce avec le Mali, pays enclavé. »


Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

Ghana : 200 millions de dollars de la BIDC pour le financement de projet de développement

Published

on

Selon un communiqué de presse, c’est ce qui ressort d’un protocole d’accord signé par Dr George Agyekum Donkor, Président de la Bidc et de son Conseil d’administration et  Mohammed Amin Adam, ministre des Finances de la République du Ghana, lors d’une cérémonie qui s’est tenue au siège de la Bidc à Lomé, au Togo.

La même source informe que la cérémonie de signature s’est déroulée en présence des principales parties prenantes, notamment Lawrence Agyinsam, Directeur général de Gexim, et Samuel Aidoo, Directeur exécutif, Commerce en gros et Banque d’investissement chez Gcb Bank PLC, entre autres.

«L’accord incarne l’engagement inébranlable de la BidcC à favoriser la croissance économique et à renforcer la résilience dans les États membres de la Cedeao », lit-on dans le document.

«L’injection de 200 millions de dollars est destinée à stimuler la croissance des petites et moyennes entreprises (Pme) dans des secteurs critiques de l’économie, à favoriser la création d’emplois, l’innovation et le développement durable. Cette injection portera le total des engagements de la Bidc au Ghana à 600 millions Usd », détaille le communiqué.

Dans son allocution d’ouverture, Dr Donkor a félicité le Ghana pour son soutien indéfectible à travers le paiement de sa part souscrite du capital et d’autres engagements envers la Banque. Il a souligné que l’alliance tripartite entre la Bidc, Gexim et Gcb Bank PLC illustre l’orientation stratégique de la Bidc visant à renforcer le programme de relance et de transformation des États membres en canalisant les ressources vitales vers des secteurs clés de leurs économies.

Selon lui, cette collaboration souligne l’engagement de la Bidc à forger des synergies de partenariat dans le domaine de la finance et de l’investissement, servant de modèle pionnier pour les futures collaborations et investissements régionaux.

En retour, Dr Amin Adam a souligné l’importance d’organisations telles que la Bidc dans la conduite d’une transformation durable, en particulier dans le contexte des défis mondiaux actuels. Il a salué l’impact profond de la Bidc sous la direction de Dr Donkor et a exprimé un optimisme inébranlable quant au rôle continu de la Banque dans l’élaboration du programme de développement de la région.

Continue Reading

Economie

Gabon : Vers la création de la direction  Générale de l’Exploitation des Mines 

Published

on

Ce projet de décret vise à créer la Direction  Générale de l’Exploitation des Mines (DGEM) afin  de mieux encadrer les activités minières en  République Gabonaise, notamment la  transformation, la valorisation et la promotion des  minerais.

La DGEM peut recevoir d’autres missions en lien  avec son domaine d’activité. Elle est composée de  services d’appui, de directions et de services  territoriaux.

Continue Reading

Economie

Togo : les élections à la Chambre de Commerce et d’Industrie sont prévues pour le 30 juin 2024

Published

on

Au Togo, l’élection des nouveaux dirigeants de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo (CCI-Togo) aura lieu le 30 juin 2024, selon le calendrier établi par la Commission Électorale Consulaire (CEC).

Cette élection marquera la fin de la délégation consulaire mise en place en 2020 pour conduire le processus de restructuration de la Chambre.

Selon l’agenda communiqué par le président de la CEC, Dindangue Kominte, la campagne électorale pour les élections des membres de l’assemblée consulaire de la Chambre débutera le samedi 15 juin à 0h et se clôturera le 28 juin à 23h59. Pendant cette période, les candidats auront l’opportunité de présenter leurs programmes aux électeurs, essentiellement des opérateurs économiques.

Dans le cadre de la campagne, chaque candidat devrait préalablement déclarer à la mairie du territoire où il souhaite présenter son projet, au moins 48 heures à l’avance, selon le règlement prévu par la CEC. Ces mesures visent, indique-t-on, à assurer la transparence et l’organisation des élections, “tout en offrant aux candidats un cadre équitable pour présenter leurs projets aux électeurs”.

L’ensemble de ces processus, assure-t-on, vise à garantir des élections démocratiques et représentatives, permettant aux acteurs du secteur commercial et industriel au Togo de choisir les dirigeants qui les représenteront auprès de l’Etat.

Continue Reading

Tendance