Connect with us
pub

Economie

Sénégal-Télécom : l’importance de la mutualisation des infrastructures numériques ?

Published

on

Le ministre de l’Economie numérique et des Télécommunications, Yankhoba Diattara, a effectué, mardi et mercredi, une tournée de sensibilisation des opérateurs de téléphonie mobile sur l’importance de la mutualisation des infrastructures numériques. 

‘’Nous avons des infrastructures numériques de dernière génération. Donc, il était utile que tous les acteurs soient sensibilisés, pour qu’on aille vers une mutualisation, afin de capitaliser l’ensemble des infrastructures numériques qui existent’’, a-t-il dit à la presse à la fin de la tournée. 

Après avoir rendu visite aux opérateurs de téléphonie mobile, M. Diattara a expliqué qu’il s’agissait de partager avec eux plusieurs projets. Surtout des projets de mutualisation des infrastructures numériques, que son ministère met en œuvre avec l’aide de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes. 

‘’Nous avons souhaité partager avec les opérateurs (…) nos ambitions dans l’économie numérique’’, a-t-il dit, expliquant qu’il s’agit des ‘’ambitions’’ de l’Etat pour la stratégie Sénégal numérique 2025. Selon Yankhoba Diattara, le secteur du numérique étant considéré comme l’un des plus dynamiques de l’économie sénégalaise, il est nécessaire de se concerter avec l’ensemble des acteurs de la téléphonie. 

‘’Avec la pandémie de Covid-19, nous avons constaté que le numérique reste un secteur catalyseur et d’appui de tous les domaines de l’économie nationale, raison pour laquelle il est important de rencontrer les acteurs pour les remercier de leur engagement et les encourager’’, a dit M. Diattara. 

Etant un secteur très dynamique, qui concerne presque tout le monde, quelque 14 millions des Sénégalais étant connectés à Internet, il est important de renforcer l’accès au numérique, a-t-il souligné. ‘’Nous devons partager avec eux (les opérateurs de téléphonie) nos ambitions pour un accès universel, mais également le renforcement des dispositifs, et voir comment [prendre en charge] leurs préoccupations’’, a expliqué le ministre de l’Economie numérique et des Télécommunications. 

Le but de la tournée était aussi de discuter avec les opérateurs des difficultés liées à la couverture téléphonique, selon Yankhoba Diattara. ‘’Dans le domaine de l’inclusion financière et de l’économie numérique, nous avons partagé avec eux le problème lié au paiement et à la prise en charge des bourses des étudiants’’, a-t-il ajouté. 

Selon lui, le paiement des bourses étant souvent une source de tensions dans les universités, la monnaie électronique est un moyen permettant de payer l’ensemble des étudiants dans un délai très court. ‘’Nous avons déjà commencé les opérations, et les opérateurs prennent en charge 15.000 étudiants. Nous estimons que nous pouvons avoir une plateforme permettant de payer les bourses de manière régulière’’, a-t-il ajouté.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

Cotation : Point de la situation boursière

Published

on

Article réservé aux abonnés de SEN ACTU ECO. CLIQUEZ ICI pour l’abonnement.

Continue Reading

Economie

Usa-Tech : Apple annonce un chiffre d’affaires record

Published

on

Le groupe a réalisé un chiffre d’affaires record de 81,4 milliards de dollars sur ce trimestre (contre 73,3 milliards attendus) en hausse de 36 % par rapport à l’année dernière sur la même période.
Les ventes d’iPhone bondissent de 50% à 39,6 milliards.

Le géant de Cupertino affiche un profit par titre de 1,30 dollar qui explose largement le consensus établi à 1,01 dollar.

« Nous avons généré des flux de trésorerie d’exploitation de 21 milliards de dollars et avons continué de faire d’importants investissements dans l’ensemble de nos activités pour soutenir nos plans de croissance à long terme «  a déclaré Tim Cook, DG d’Apple.

Continue Reading

Economie

Maroc : Le taux de croissance pourrait se situer entre 5,5% et 5,8% en 2021

Published

on

Le taux de croissance de l’économie marocaine pourrait se situer entre 5,5% et 5,8% en 2021, a souligné mardi le ministre de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun.

Cette croissance est portée par les performances d’une campagne agricole exceptionnelle et de la poursuite de la maîtrise du taux d’inflation, qui ne dépassera pas 1%, l’évolution de l’économie nationale demeure positive, a expliqué le ministre, qui présentait les grandes lignes de la loi de finances 2022.

Revenant sur la mise en œuvre de la loi de Finances à fin juin 2021, M. Benchaâboun a affirmé que les recettes ont enregistré une amélioration de 10,8 milliards de dirhams (1 dollar = 8,9 DH) par rapport au premier semestre de 2020.

Ce résultat est dû à une augmentation des recettes fiscales de 8,3 milliards de dirhams et des revenus non fiscaux de 1,5 milliard dirhams, a-t-il révélé. Les dépenses courantes quant à elle ont augmenté d’environ 6,6 milliards de dirhams, et les émissions pour dépenses d’investissement se sont stabilisées à 31,8 milliards de dirhams, indique par ailleurs un communiqué publié à l’issue de la réunion du Conseil. 

Continue Reading

Tendance