Connect with us
pub

entreprenariat

Entreprenariat-Malawi : des déchets transformés en gaz et électricité pour les familles pauvres

Published

on

L’entrepreneur malawite Clement Kandodo a conçu une machine permettant de recycler les déchets organiques en biogaz et en engrais. Son initiative, Ecogen, a pour objectif de lutter contre la déforestation causée par l’utilisation du bois de chauffe et l’accès difficile à l’énergie électrique.

Clement Kandodo a mis au point un biodigesteur, dispositif technique de transformation des excréments et autres déchets organiques en gaz naturel. Cette transformation passe par un processus naturel de fermentation qui dégrade la matière organique pour obtenir le méthane, un gaz moins toxique et moins explosif que le butane couramment utilisé dans les ménages. L’appareil a également pour particularité de produire de l’électricité verte à partir de ces déchets.

Contrairement aux systèmes de biogaz traditionnels qui utilisent principalement la bouse de vache, les biodigesteurs de EcoGen peuvent être utilisés avec n’importe quel déchet organique, parmi lesquels les déchets agricoles, les déchets de cuisine, etc. Par cette initiative, Clement Kandodo veut fournir des solutions technologiques durables pour la production d’énergies renouvelables.

En transformant les déchets organiques en biogaz, en électricité et en engrais, le jeune entrepreneur contribue à la réduction de la pauvreté dans les ménages qui n’ont pas accès au gaz domestique et au service électrique public, mais aussi à combler le manque d’intrants agricoles chez les petits exploitants. EcoGen promeut une économie circulaire où les déchets constituent une source de développement pour le Malawi.

L’utilisation de bois de chauffe et de charbon de bois pour la cuisson entraîne la déforestation. Par ailleurs, la fumée produite par ce type de combustible crée un risque pour la santé, car elle peut être à l’origine de complications respiratoires. Selon Clement Kandodo, l’utilisation du biogaz permet aussi un gain de temps considérable pour les familles.

« Les femmes qui cuisinent au bois passent en moyenne 7 heures par semaine à en ramasser. En outre, le processus d’allumage du foyer, de cuisson et de nettoyage avec la biomasse consomme en moyenne 4 heures de temps par jour. Cela signifie une perte de temps, temps qui pourrait être utilisé pour la génération de revenus, l’éducation ou d’autres activités », a-t-il expliqué.

L’initiative a particulièrement été utile en période de Covid-19 auprès des agriculteurs et des familles, réduisant les déplacements pour la recherche d’engrais, de sources d’énergie et de nourriture. Le 18 décembre dernier, EcoGen a été sélectionnée par la Banque africaine de développement lors de la compétition AfricavsVirus Challenge, pour recevoir une subvention pouvant atteindre 20 000 USD ainsi que l’accès à des services d’aide au développement de l’entreprise.

SOURCE AGENCE ECOFIN

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

Cotation : Point de la situation boursière

Published

on

Article réservé aux abonnés de SEN ACTU ECO. CLIQUEZ ICI pour l’abonnement.

Continue Reading

Economie

Usa-Tech : Apple annonce un chiffre d’affaires record

Published

on

Le groupe a réalisé un chiffre d’affaires record de 81,4 milliards de dollars sur ce trimestre (contre 73,3 milliards attendus) en hausse de 36 % par rapport à l’année dernière sur la même période.
Les ventes d’iPhone bondissent de 50% à 39,6 milliards.

Le géant de Cupertino affiche un profit par titre de 1,30 dollar qui explose largement le consensus établi à 1,01 dollar.

« Nous avons généré des flux de trésorerie d’exploitation de 21 milliards de dollars et avons continué de faire d’importants investissements dans l’ensemble de nos activités pour soutenir nos plans de croissance à long terme «  a déclaré Tim Cook, DG d’Apple.

Continue Reading

Economie

Maroc : Le taux de croissance pourrait se situer entre 5,5% et 5,8% en 2021

Published

on

Le taux de croissance de l’économie marocaine pourrait se situer entre 5,5% et 5,8% en 2021, a souligné mardi le ministre de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun.

Cette croissance est portée par les performances d’une campagne agricole exceptionnelle et de la poursuite de la maîtrise du taux d’inflation, qui ne dépassera pas 1%, l’évolution de l’économie nationale demeure positive, a expliqué le ministre, qui présentait les grandes lignes de la loi de finances 2022.

Revenant sur la mise en œuvre de la loi de Finances à fin juin 2021, M. Benchaâboun a affirmé que les recettes ont enregistré une amélioration de 10,8 milliards de dirhams (1 dollar = 8,9 DH) par rapport au premier semestre de 2020.

Ce résultat est dû à une augmentation des recettes fiscales de 8,3 milliards de dirhams et des revenus non fiscaux de 1,5 milliard dirhams, a-t-il révélé. Les dépenses courantes quant à elle ont augmenté d’environ 6,6 milliards de dirhams, et les émissions pour dépenses d’investissement se sont stabilisées à 31,8 milliards de dirhams, indique par ailleurs un communiqué publié à l’issue de la réunion du Conseil. 

Continue Reading

Tendance