Connect with us
pub

Non catégorisé

Cameroun-Or : une cargaison de 30 kg d’or saisie à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen

Published

on

Les éléments de la douane camerounaise ont procédé, dans la nuit du 18 au 19 mai 2021, à la saisie d’une cargaison de 30 kg d’or dans un colis à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen, situé dans la banlieue de la capitale camerounaise.

Cette saisie remet au goût du jour la question du trafic de l’or au Cameroun, dont à peine 5% de la production nationale, selon les officiels, est écoulée dans les circuits formels.

Selon le ministère en charge des Mines, la production formelle s’est chiffrée à 224,6 kg d’or au premier semestre 2019, en baisse de 30,4% en glissement annuel. Elle était de 448,2 kg en 2018, en baisse de 37,1% par rapport à 2017, selon la même source.

« Dans la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, RCA, Tchad et Guinée équatoriale), seuls la République centrafricaine et le Gabon produisent et exportent de l’or », indique la Beac dans son rapport sur « l’évolution des cours des principaux produits de base exportés par les pays de la Cemac au 3e trimestre 2020 ». Pourtant, le pays a agréé de nombreuses sociétés minières qui exploitent de l’or dans la région de l’Est, aux côtés de milliers orpailleurs artisanaux.  

Afin d’inverser cette tendance aux trafics divers et à la vente informelle dans le secteur de l’or, le Cameroun a créé depuis plusieurs années le Cadre d’appui à l’artisanat minier (Capam), programme gouvernemental permettant de sortir des circuits informels l’or produit sur le territoire national.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Non catégorisé

Sénégal : une croissance de 8,6 % attendue sur la période 2022-2024 selon la DPBEP

Published

on

Le Sénégal devrait enregistrer une croissance de 8,6 % sur la période 2022-2024 avec un pic de 11,3 % en 2023, indique le Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (DPBEP) 2022-2024 rendu public, jeudi soir….Cet article est réservé aux abonnés. Cliquez ici SEN ACTU ECO – Droit dans ses bottes pour l’abonnement.

Continue Reading

Economie

Hydrocarbures : le pétrole à de nouveaux records avant les stocks américains

Published

on

Les cours du pétrole ont touché de nouveaux plus hauts jeudi en cours de séance asiatique avant de revenir proche de l’équilibre, les investisseurs semblant satisfaits de la décision de l’Opep+ mardi et attendant une baisse des stocks de brut aux Etats-Unis.


Vers 09H30 GMT (11H30 HEC), le baril de Brent à la clôture de la veille. A New York, le baril de WTI pour le mois de juillet grappillait 0,01% à 68,84 dollars.

Le WTI qui touchait quelques minutes plus tard un maximum depuis le 22 mai 2019, à 71,99 dollars.

Les cours, résolument en hausse depuis le début de la semaine, sont encouragés par « l’amélioration des perspectives de la demande » de brut mais aussi par « la patience (de l’OPEP) quant à l’augmentation de la production » analyse Edward Moya, de Oanda.

Ainsi les membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et leurs dix alliés, unis depuis fin 2016 par l’accord OPEP+, ont décidé mardi de se conformer à leur politique d’augmentation progressive de la production de pétrole, une approche prudente et pour l’instant limitée jusqu’à juillet.

Le marché attend par ailleurs jeudi, un jour plus tard qu’à l’accoutumée en raison d’un lundi férié aux États-Unis, les données hebdomadaires sur les stocks de pétrole brut aux États-Unis, publiées par l’Agence américaine d’information sur l’Energie (EIA).

Mercredi, la fédération qui regroupe les professionnels du secteur pétrolier aux États-Unis, l’American Petroleum Institute (API), aux estimations jugées moins fiables, a indiqué que ceux-ci avaient baissé de 5,36 millions de barils dans le pays la semaine passée.

Continue Reading

Non catégorisé

Niger-Banque : Coris Bank International lance ses activités de finance islamique dans le pays

Published

on

Au Niger, le Groupe bancaire Coris Bank International a officiellement lancé en fin de semaine, les activités de « Coris Bank International Baraka Niger », sa branche dédiée à la finance islamique.

L’objectif à travers le lancement de ce nouveau produit selon les mots de la directrice générale de la succursale nigérienne du groupe, Rakiatou Idé Issaka, est de participer à l’amélioration du niveau de bancarisation des populations.

Cette nouvelle offre s’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux entreprises. Ces derniers peuvent désormais ouvrir des comptes de dépôt à vue Wadi’a, bénéficier du financement Mourabaha, ouvrir des Comptes d’Investissement Mourabaha et profiter du financement Ijara.

Tous ces produits et solutions sont déjà disponibles à la toute nouvelle et première agence Baraka située au quartier Yantala de Niamey, à côté du rond-point Gadafawa, juste derrière la station Total.

Présent dans les 7 pays francophones de l’espace UEMOA, Coris Bank International a été classé 7e groupe bancaire de l’espace communautaire par la commission bancaire de la BCEAO dans son rapport 2018.


La finance islamique est fondée sur les principes de la charia, notamment sur l’interdiction de l’intérêt et sur la responsabilité sociale de l’investissement.  En 2012, elle se chiffrait à 1 540 milliards de dollars sur le marché mondial.

Continue Reading

Tendance