Connect with us
pub

Economie

Allemagne : Une agence de voyage se reconvertit dans la vente de poissons à cause de la crise sanitaire

Published

on

Un fait rare, frappées de plein fouet par la pandémie de Covid-19, des agences de voyage tentent de survivre. À défaut de vols longs courriers et de séjours clés en main, une agence de voyage de Gröbenzell, en Allemagne, vend désormais du poisson fumé et du vin pour joindre les deux bouts en attendant la fin de la pandémie de Covid-19.

Un vendredi sur deux, les clients d’Helmut Lang, 63 ans, viennent à l’agence pour récupérer leurs commandes de truites ou d’ombles conditionnées sous vide, qu’ils peuvent accompagner d’une bouteille de vin allemand. «Nous vendons plus de 200 poissons à chaque fois, le bénéfice couvre même notre loyer», se félicite le voyagiste. Au mois de novembre, 500 bouteilles sont également parties avec le poisson.

L’idée est venue par hasard à Helmut Lang et à son associé Hans Götschl, qui gère une autre agence à Munich. Au printemps dernier, ils parlaient de leurs difficultés économiques à un ami pêcheur du lac de Tegernsee, situé au sud de la capitale bavaroise. «Avec son bon accent bavarois, il nous a dit “si vous ne pouvez pas vendre de voyages, vous n’avez qu’à vendre mon poisson”», se souvient Helmut Lang.

Quelques jours plus tard, les associés partaient récupérer le poisson à Tegernsee, l’écoulaient dans leurs agences respectives, à Gröbenzell, moins de 4000 habitants, et à Munich, troisième ville d’Allemagne. Depuis, l’entreprise s’est professionnalisée. Les clients passent leur commande en ligne et le poisson fumé vient toujours de Tegernsee, dans des boîtes réfrigérées. Rosina, fidèle de l’agence de Gröbenzell, ne rate pas une commande. «Du poisson comme ça, on n’en trouve pas en magasin», assure la cliente, qui fait aussi cela «pour soutenir l’agence de voyage».

La pandémie a mis le secteur du tourisme à genoux et les deux associés ne tirent quasiment plus de revenus de leur activité, réduite à la vente de quelques séjours aux Canaries. Si les commerces non alimentaires sont de nouveau menacés de fermeture en Allemagne devant les chiffres inquiétants de contaminations au Covid-19, le poisson et le bon vin aident Helmut Lang à rester optimiste. «Si tout va bien, nous allons créer une nouvelle entreprise le 1er janvier», annonce-t-il avec fierté. Le but : continuer à vendre poisson et vin tout en proposant des voyages gastronomiques à la fin de la pandémie.

Continue Reading
7 Comments

7 Comments

  1. asmr https://0mniartist.tumblr.com

    avril 10, 2021 at 11:35

    Hi there to every body, it’s my first visit of this blog; this website contains remarkable
    and truly excellent information for readers. 0mniartist asmr

  2. asmr https://0mniartist.tumblr.com

    avril 10, 2021 at 8:29

    I am actually delighted to glance at this website posts
    which includes plenty of valuable data, thanks for providing such
    data. 0mniartist asmr

  3. asmr https://0mniartist.tumblr.com

    avril 11, 2021 at 3:29

    Fantastic post but I was wanting to know if you could write a litte more on this topic?

    I’d be very grateful if you could elaborate a little bit further.

    Many thanks! asmr 0mniartist

  4. 0mniartist

    avril 11, 2021 at 11:14

    Hi there! I’m at work surfing around your blog from
    my new iphone! Just wanted to say I love reading your blog and look forward
    to all your posts! Carry on the superb work!

    asmr 0mniartist

  5. 0mniartist

    avril 12, 2021 at 9:14

    I have been surfing online more than three hours nowadays, but I by no means discovered any fascinating article like yours.

    It’s beautiful price sufficient for me. In my view, if all site owners and bloggers made just right content as you did, the
    web will likely be a lot more useful than ever before.

    0mniartist asmr

  6. asmr https://0mniartist.tumblr.com

    avril 13, 2021 at 7:33

    I loved as much as you will receive carried out right here.
    The sketch is tasteful, your authored material stylish.

    nonetheless, you command get got an impatience over that you wish be delivering the following.
    unwell unquestionably come more formerly again since exactly the same nearly a lot often inside
    case you shield this increase. asmr 0mniartist

  7. bit.ly

    avril 14, 2021 at 8:56

    Everything is very open with a precise explanation of the challenges.
    It was truly informative. Your site is extremely helpful.
    Thank you for sharing! asmr 0mniartist

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

Sénégal-Pêche : l’écloserie de Fatick table sur une production de 600 000 à 1 600 000 alevins

Published

on

L’Agence nationale de l’aquaculture travaille à porter la production annuelle de l’écloserie de Fatick de 600 000 à 1 600 000 alevins pour satisfaire la forte demande des fermes aquacoles, a annoncé mercredi, son chef d’antenne régionale, Abdoulaye Diallo. 

L’augmentation de la capacité de production annuelle de l’écloserie lieu où l’on procède à la reproduction des poissons en aquaculture  estimée de 600 000 à 1 600 000 alevins ( un saumon ou une truite nouvellement frayé portant encore le jaune ) va se faire en partenariat avec le Projet de valorisation des eaux pour le développement des chaînes de valeur. 

Il s’entretenait avec l’APS au cours de la dernière visite de la directrice générale de l’ANA, Tening Sène, sur le site de l’écloserie de Fatick créée depuis 2012 en partenariat avec la commune. 

Cette initiative vise à répondre à la forte demande d’alevins d’une soixantaine de fermes aquacoles privées et communautaires des régions de Thiès, de Kaolack, de Fatick, de Diourbel et de Kaffrine. Les producteurs de cette zone centre-ouest du pays, couverte par l’écloserie de Fatick, s’intéressent de plus en plus à la pisciculture, a ajouté Diallo. 

Pour lui, l’ANA doit s’adapter pour pouvoir répondre à la demande qui devient de plus en plus importante. Il a par ailleurs évoqué les « difficultés majeures » de l’écloserie, notamment la production en quantité suffisante d’alevins pour satisfaire la forte demande et la disponibilité de l’aliment aquacole. 

 

Continue Reading

Economie

Cameroun-Logistique : le port de Kribi doté d’une grue mobile

Published

on

Le concessionnaire du terminal à conteneurs du Port de Kribi renforce ses capacités de manutention à quai. Il dispose d’une grue mobile. L’appareil est destiné aux opérations de manutention des navires.

De marque « Gottwald 8412 » sur pneus et d’une capacité de levage de 100 tonnes, cette grue est capable de manutentionner 02 conteneurs 20 pieds à la fois. Elle a une capacité de projection à la 20ème rangée des conteneurs à bord des navires où elle peut soulever 41 tonnes, rapporte un communiqué de Bolloré Transport et Logistics.

Cette grue mobile offre une productivité de +/- 25 mouvements de conteneurs. Elle va permettre de réduire de 30 à 35% le temps d’escale des navires en améliorant la qualité du service rendu aux armateurs et aux opérateurs économiques du Cameroun, du Tchad et de la Centrafrique.

L’acquisition de cette grue mobile participe du plan d’investissement de Kribi Conteneurs Terminal qui prévoit en outre l’arrivée en 2021 de cinq nouveaux portiques de parc (RTG).

« Malgré le contexte de la pandémie de Covid-19, KCT poursuit son programme d’investissements et continue à œuvrer aux côtés de l’autorité portuaire pour renforcer la compétitivité du Port Autonome de Kribi. Grâce à ce nouvel investissement, nous allons renforcer notre contribution à la compétitivité de l’économie et au dynamisme des échanges régionaux dans la région », a indiqué Eric Lavenu, Directeur général de Kribi Conteneurs Terminal.

Continue Reading

Economie

Afrique-Hydrocarbure : la Zambie et l’Angola comptent construire un oléoduc transfrontalier

Published

on

La Zambie et l’Angola veulent atténuer les problèmes de carburant de Lusaka. Voila pourquoi les 2 pays envisagent de construire oléoduc. Pour la concrétisation du projet, les deux pays sont sur le point de signer un accord pour la construction d’un oléoduc transfrontalier.

Le ministère angolais des Ressources minérales a annoncé, ce mercredi, dans un communiqué que la question avait été débattue cette semaine lors d’une réunion avec l’ambassadeur de Lusaka en Angola, Lawrence Chalungumana.

Selon le texte, le ministre Azevedo et son homologue zambien Mathew Nkhuwa devraient signer un protocole d’accord le 19 avril pour la construction du pipeline qui permettrait à la Zambie d’obtenir du carburant en provenance de l’Angola.

Le ministère a révélé que la Zambie avait manifesté son intérêt il y a trois ans pour la construction d’un pipeline multiproduits à partir de la ville de Lobito, dans la province angolaise de Benguela, afin de permettre la fourniture de diesel, d’essence et de gaz à Lusaka.

Cette annonce fait suite à une récente pénurie de carburant qui a paralysé les entreprises en Zambie ces dernières semaines.

Continue Reading

Tendance