Connect with us
pub

Economie

Comment les transferts d’argent des diasporas sont-ils des leviers de l’inclusion financière ? Etude sur les corridors entre la France, la Côte d’Ivoire, le Mali et le Sénégal

Published

on

Les recommandations de l’étude soulignent l’importance de développer des services financiers numériques qui répondent aux besoins des envoyeurs et de leurs familles.

MicroSave Consulting en partenariat avec la Fondation Mastercard publie les résultats d’une étude sur les envois de fonds des migrants sur les corridors entre la France, la Côte d’Ivoire, le Mali et le Sénégal. L’étude propose également des recommandations pour encourager les envois de fonds en tant que leviers d’inclusion financière.

Les envois de fonds des migrants sont en passe de devenir la principale source de financement extérieur dans les pays d’Afrique de l’Ouest. Pourtant, la majeure partie de ce moteur économique est inexploitée. Par ailleurs, si l’éducation financière et la fourniture de services financiers à des coûts abordables contribuent à l’inclusion financière des populations, les prestataires de services de transfert d’argent, leurs réseaux et leurs plateformes ont aussi un rôle prépondérant à jouer, en particulier pour augmenter à l’avenir l’utilité des transferts pour les populations les plus vulnérables.

Malheureusement, cette principale source de financement que représentent les transferts d’argent, se voit menacée par la pandémie de COVID-19 qui a presque immobilisé l’économie mondiale. En effet, les mesures barrières prises par les différents gouvernements du monde entier en vue de lutter contre sa propagation ont bouleversé les habitudes d’envois de fonds des migrants et de leurs familles. En 2019, les transferts de fonds dans le monde étaient estimés à 554 milliards de dollars. Avec le coronavirus, ces transferts mondiaux devraient diminuer de 20 % en 2020 et une deuxième vague pourrait venir impacter les envois de fonds. Il est important de concevoir les services de transferts d’argent pour les besoins des expéditeurs et des receveurs. Les fournisseurs pourraient créer des services de transfert de fonds vers des comptes liés à des services à valeur ajoutée axés sur la demande, tels que le paiement de factures ou la constitution d’actifs par le biais de partenariats, en particulier dans les zones rurales qui reçoivent une grande partie des envois de fonds.

Trois pays représentant 3,7 Mds $ de transferts internationaux

En partenariat avec la Fondation Mastercard, le cabinet de conseil international spécialisé en inclusion financière, économique et sociale, MicroSave Consulting (MSC), a conçu et mené une étude en Côte d’Ivoire, en France, au Mali et au Sénégal. Dans les trois pays africains, le marché des transferts internationaux a représenté 3,7 milliards de dollars en 2018 selon la Banque mondiale. L’objectif de l’étude était de mieux connaître les besoins et les contraintes des expéditeurs et de leurs familles et de proposer des recommandations pour développer des services financiers digitaux adaptés pour mieux répondre aux besoins des expéditeurs et receveurs des transferts d’argent. En fonction de la durée pendant laquelle l’expéditeur est migrant, ses aspirations financières et ses priorités pour envoyer de l’argent chez lui changent et sont influencées à la fois par les besoins propres du receveur et par ses relations avec sa famille ou sa communauté dans son pays d’origine.

Les personnes ayant des revenus plus élevés cherchent à obtenir des prêts pour entreprendre et des prêts immobiliers ou fonciers pour pouvoir éventuellement envisager le retour au pays ; les migrants permanents recherchent pour les membres de leur famille restés au pays, des offres intéressantes en matière de soins de santé préventifs, de capital humain et du financement de l’entrepreneuriat ; et les destinataires recherchent des services qui apportent une valeur ajoutée et leur font gagner du temps, comme les factures récurrentes.

Des recommandations pour mieux satisfaire les besoins des diasporas

Les canaux numériques peuvent réduire le coût d’envoi de fonds, mais des efforts doivent être faits pour informer les expéditeurs de l’existence de ces canaux. Parmi les migrants interrogés en France, seuls 15,5 % ont utilisé des canaux numériques, tels que l’application mobile, l’argent mobile ou le virement bancaire.

L’étude fournit une multitude de recommandations opérationnelles et stratégiques pour mieux satisfaire les besoins des diasporas et de leurs familles et pour développer l’inclusion financière. Par exemple, recruter des migrants pour collecter des fonds, faire de la vente croisée et éduquer les autres migrants pour des couloirs de paiement spécifiques ou concevoir des stratégies régionales ou spécifiques au marché dans le contexte d’une approche globale plus large qui reconnaît les besoins, le caractère et l’évolution uniques de l’espace de paiement dans chaque marché ou segment. L’étude a noté en particulier la possibilité de cibler activement les flux de paiement liés à la santé, à l’assurance et à l’éducation. 

Microsave Consulting

Continue Reading
9 Comments

9 Comments

  1. asmr https://0mniartist.tumblr.com

    avril 10, 2021 at 5:58

    Hello! Do you know if they make any plugins to assist with Search Engine Optimization? I’m trying to get my blog to
    rank for some targeted keywords but I’m not seeing very good
    gains. If you know of any please share. Thank you!

    asmr 0mniartist

  2. asmr https://0mniartist.tumblr.com

    avril 11, 2021 at 1:16

    Post writing is also a excitement, if you know afterward
    you can write or else it is complex to write. asmr 0mniartist

  3. 0mniartist

    avril 12, 2021 at 7:29

    Today, I went to the beach with my kids. I found a sea shell and gave it
    to my 4 year old daughter and said « You can hear the ocean if you put this to your ear. » She put the shell to
    her ear and screamed. There was a hermit crab inside and it pinched her ear.
    She never wants to go back! LoL I know this is totally off topic but I had to tell someone!
    asmr 0mniartist

  4. asmr https://0mniartist.tumblr.com

    avril 13, 2021 at 2:49

    A fascinating discussion is worth comment. I do think that you should publish more
    on this topic, it may not be a taboo matter but typically folks don’t talk about these
    subjects. To the next! Kind regards!! asmr 0mniartist

  5. tinyurl.com

    avril 15, 2021 at 1:12

    I was more than happy to discover this web site. I need to to thank you for your time for this wonderful read!!
    I definitely savored every part of it and i also have you book
    marked to check out new things in your website. asmr 0mniartist

  6. dating sites for

    juin 1, 2021 at 12:44

    Hi there! I could have sworn I’ve been to your blog before but after going through some of the posts I realized it’s new to
    me. Nonetheless, I’m certainly pleased I found it and I’ll be bookmarking it and checking back often!

  7. free dating sites what

    juin 1, 2021 at 3:56

    Undeniably imagine that which you said. Your favorite justification appeared to be at the internet the easiest factor to
    take into account of. I say to you, I certainly get irked at the same time as other folks consider worries that they plainly
    don’t understand about. You managed to hit the nail upon the top and also defined out the entire thing without having side effect , other folks could take a
    signal. Will likely be again to get more. Thanks

  8. tinyurl.com

    juin 1, 2021 at 9:41

    Everything wrote was actually very logical. However, what about this?
    suppose you added a little information? I ain’t suggesting your content is not solid., however what if you added
    a headline that makes people desire more? I mean Comment les transferts d’argent des diasporas sont-ils des leviers de
    l’inclusion financière ? Etude sur les corridors entre la France, la Côte d’Ivoire, le
    Mali et le Sénégal – Droit dans ses bottes is a little
    boring. You ought to look at Yahoo’s front page and note how they create
    post titles to get people interested. You might add a related video
    or a related pic or two to get people excited about everything’ve
    got to say. In my opinion, it could make your posts a little livelier.

  9. tinyurl.com

    juin 1, 2021 at 3:27

    No matter if some one searches for his required thing,
    therefore he/she wishes to be available that in detail, so that thing is maintained over here.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

Environnement : Limiter le réchauffement climatique à 1,5°C, impossible sans mesures radicales selon l’ONU

Published

on

Limiter le réchauffement climatique mondial à 1,5°C est impossible sans une réduction immédiate et massive des émissions de gaz à effet de serre, selon un nouveau rapport sur le sujet diffusé jeudi par l’ONU.

Ce rapport annuel, « United in Science 2021 », élaboré par plusieurs agences de l’ONU et des scientifiques associés, est diffusé quelques semaines avant la COP26, un nouveau sommet mondial sur le climat. 

Selon le document, le changement climatique et ses conséquences ne cessent de s’aggraver, et la réduction temporaire des émissions de CO2 dans l’atmosphère entraînée par la pandémie de Covid-19 n’a pas ralenti le processus.

L’Accord de Paris de 2015 sur le changement climatique, signé lors de la COP21, appelait à limiter le réchauffement planétaire à moins de 2°C au-dessus du niveau pré-industriel, et dans l’idéal à 1,5°C.

Le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres estime que le rapport est « un diagnostic alarmant montrant à quel point nous avons dévié de la trajectoire » conduisant aux objectifs de l’Accord de Paris.

« Cette année, les émissions d’énergies fossiles ont rebondi, les concentrations de gaz à effet de serre continuent de monter, et des événements météorologiques graves dus à l’activité humaine ont affecté la santé, la vie et les moyens de subsistance sur tous les continents », écrit-il dans l’avant-propos du rapport.

Continue Reading

Economie

Suisse-Agro-alimentaire : Nestlé va investir 1,1 milliard d’euros dans l’agriculture régénératrice

Published

on

Dans un communiqué paru ce jeudi, le groupe a dévoilé un programme destiné à encourager une agriculture plus durable dans sa chaîne de production. À l’approche d’un sommet des Nations unies à New York sur les systèmes alimentaires, le géant suisse de l’alimentation a indiqué vouloir favoriser une agriculture visant à «protéger et restaurer l’environnement, améliorer le niveau de vie des agriculteurs et renforcer le bien-être des communautés agricoles».

À cette fin, il compte investir 1,2 milliard de francs suisses (1,1 milliard d’euros) au cours des cinq prochaines années dans l’agriculture régénératrice, a-t-il annoncé jeudi.

Le programme s’articule autour de trois axes, comprenant un volant d’assistance technique aux agriculteurs, un volant de soutien aux investissements et un volant de primes pour les matières premières issues de l’agriculture régénératrice. Le groupe suisse entend ainsi contribuer à améliorer la biodiversité, préserver les sols, régénérer les cycles de l’eau et intégrer l’élevage.

Parmi ses projets pour réduire ces émissions dans sa chaîne d’approvisionnement, Nestlé compte notamment travailler avec 30 fermes laitières dans 12 pays pour tester les pratiques d’agriculture régénératrice qui peuvent être mises en œuvre à plus grande échelle, a-t-il pris en exemple. Il compte également travailler avec les agriculteurs pour sélectionner et cultiver les variétés de légumineuses qui peuvent être utilisées dans les alternatives au lait.

L’agriculture représente près des deux tiers des émissions totales de gaz à effet de serre de Nestlé, a reconnu le groupe suisse. Les produits laitiers et l’élevage représentent à eux seuls environ la moitié de ces émissions.

Les grands noms de l’alimentation tels qu’Unilever, Danone ou General Mills mais aussi du luxe et de la mode ont tour à tour adopté ce terme méconnu du grand public d’agriculture régénératrice dans leurs communications sur leurs engagements environnementaux. Toutes visent à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre dans leurs approvisionnements en matières premières agricoles.

Mais il n’existe pas de charte commune, et chaque société définit ses propres critères.

Continue Reading

Economie

Sénégal-Mine : Accroissement du chiffre d’affaires des industries extractives

Published

on

Relativement à celui de la période correspondante de 2020, le chiffre d’affaires dans les industries extractives est ressorti en hausse de 17,5% au deuxième trimestre 2021.

Cette augmentation est essentiellement expliquée par les ventes de minerais métalliques qui ont progressé de 33,5% sur la période sous revue. En revanche, les ventes des autres produits des industries extractives se sont repliées de 2,3% sur la même période.

En cumul sur le premier semestre 2021, le chiffre d’affaires dans les industries extractives s’est accru de 14,8%, comparativement à celui de la période correspondante de 2020.

Continue Reading

Tendance