Connect with us
pub

Economie

Energies renouvelables: l’Algérie élue membre du Conseil de l’IRENA

Published

on

L’Algérie a été élue membre du Conseil de l’Agence Internationale pour les énergies renouvelables (IRENA), pour un mandat de deux années, a indiqué dimanche un communiqué du ministère de la Transition énergétique et des Energies renouvelables.

L’Algérie a été élue pour siéger au Conseil de l’Agence pour la période 2021-2022, en tant que représentant du Groupe Afrique, sous-groupe Afrique du Nord, selon la même source, ajoutant que le Conseil, composé de 21 membres, est chargé de faciliter la coopération entre les membres, superviser le programme de travail et budget de l’Agence, ainsi que son adoption par l’Assemblée générale, qui comprend 163 membres et 21 Etats en cours d’accession.

S’agissant des travaux de la 11e session virtuelle de Assemblée générale de l’Agence, qui se sont conclus le 21 janvier en cours, le communiqué a indiqué que l’Algérie y a pris part avec une délégation composée des représentants des ministères des Affaires étrangères, celui de la Transition énergétique et des énergies renouvelables, ainsi que celui de l’Energie.

Elle était conduite par le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Professeur, Chems Eddine Chitour.

Lors de cette Assemblée, M. Chitour, cité par le communiqué, a souligné « l’urgence de la reprise durable post covid-19 et le rôle incontestable des énergies renouvelables pour parvenir à une croissance verte qui impose de multiplier les efforts pour faire avancer l’Agenda mondial 2030 de développement durable et ce par un renforcement de la coopération internationale à travers une mutualisation des ressources de chacun ».

Il a également mis l’accent sur « la politique volontariste de l’Algérie en faveur d’une transition énergétique graduelle juste et équitable basée sur un nouveau modèle énergétique et le développement des énergies renouvelables couplé à l’efficacité énergétique et les efforts déployés pour atteindre les objectifs mondiaux en matière de développement durable et lutte contre les changements climatiques ».

Le ministre a aussi insisté sur « la nécessité et l’urgence de la mobilisation des investissements et assistance financière dans le domaine des énergies renouvelables notamment vers les pays en développement ».

A rappeler que L’IRENA est une organisation intergouvernementale qui soutient les pays dans leur transition vers un avenir énergétique durable et sert de plateforme principale pour la coopération internationale dans le domaine des énergies renouvelables.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

Cotation : Point de la situation boursière

Published

on

Article réservé aux abonnés de SEN ACTU ECO. CLIQUEZ ICI pour l’abonnement.

Continue Reading

Economie

Usa-Tech : Apple annonce un chiffre d’affaires record

Published

on

Le groupe a réalisé un chiffre d’affaires record de 81,4 milliards de dollars sur ce trimestre (contre 73,3 milliards attendus) en hausse de 36 % par rapport à l’année dernière sur la même période.
Les ventes d’iPhone bondissent de 50% à 39,6 milliards.

Le géant de Cupertino affiche un profit par titre de 1,30 dollar qui explose largement le consensus établi à 1,01 dollar.

« Nous avons généré des flux de trésorerie d’exploitation de 21 milliards de dollars et avons continué de faire d’importants investissements dans l’ensemble de nos activités pour soutenir nos plans de croissance à long terme «  a déclaré Tim Cook, DG d’Apple.

Continue Reading

Economie

Maroc : Le taux de croissance pourrait se situer entre 5,5% et 5,8% en 2021

Published

on

Le taux de croissance de l’économie marocaine pourrait se situer entre 5,5% et 5,8% en 2021, a souligné mardi le ministre de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun.

Cette croissance est portée par les performances d’une campagne agricole exceptionnelle et de la poursuite de la maîtrise du taux d’inflation, qui ne dépassera pas 1%, l’évolution de l’économie nationale demeure positive, a expliqué le ministre, qui présentait les grandes lignes de la loi de finances 2022.

Revenant sur la mise en œuvre de la loi de Finances à fin juin 2021, M. Benchaâboun a affirmé que les recettes ont enregistré une amélioration de 10,8 milliards de dirhams (1 dollar = 8,9 DH) par rapport au premier semestre de 2020.

Ce résultat est dû à une augmentation des recettes fiscales de 8,3 milliards de dirhams et des revenus non fiscaux de 1,5 milliard dirhams, a-t-il révélé. Les dépenses courantes quant à elle ont augmenté d’environ 6,6 milliards de dirhams, et les émissions pour dépenses d’investissement se sont stabilisées à 31,8 milliards de dirhams, indique par ailleurs un communiqué publié à l’issue de la réunion du Conseil. 

Continue Reading

Tendance