Connect with us
pub

Economie

Fintech : MasterCard lutte contre la cybercriminalité

Published

on

Mastercard a lancé Cyber Secure, un ensemble  d’outils d’intelligence artificielle (IA), la première du genre, qui permet aux banques d’évaluer le risque cybernétique à travers leur écosystème et de prévenir les violations potentielles. Grâce à ces capacités, les banques peuvent identifier et hiérarchiser les menaces et les vulnérabilités dans l’ensemble de leur cyber environnement. En outre, les banques acquéreuses peuvent aider les commerçants à comprendre leur propre cyber-risque,  permettant d’éviter des centaines de millions de dollars de fraude potentielle.

À mesure que l’économie numérique se développe, tant en taille qu’en complexité, ses points de vulnérabilité susceptibles d’être attaqués augmentent également. Un exemple de ce fait, c’est la rapide avancée des objets connectés : 2,5 milliards et demi d’octets de données sont générés chaque jour par les personnes et leurs appareils, dont 90 % au cours des deux dernières années seulement.  On estime qu’une entreprise sera victime d’un logiciel  d’extorsion toutes les 11 secondes d’ici l’année prochaine.

« Le monde est aujourd’hui confronté à un problème de cyberfraude de 5,2 milliards de dollars. C’est l’une des plus grandes menaces qui pèsent sur la confiance des consommateurs. Chez Mastercard, nous voulons garder une longueur d’avance sur les fraudeurs et nous voulons continuellement évoluer et améliorer la protection des cyber environnements pour nos clients des banques et des commerçants.  Avec Cyber Secure, nous disposons d’un ensemble  de cyber capacités alimentées par l’intelligence artificielle qui nous permet de faire exactement cela, en garantissant la confiance dans toutes les expériences, pour les entreprises et les consommateurs », a déclaré Ajay Bhalla, président de Cyber & Intelligence, chez Mastercard.

Cyber Secure est un grand pas en avant dans la quantification et la priorisation continues des cyber-vulnérabilités.  En donnant aux banques la possibilité de surveiller et de suivre en permanence leur cyberposition, il permet à notre secteur d’être plus proactif dans la gestion et la prévention de la compromission des données, en protégeant l’intégrité de l’écosystème des paiements et des données des consommateurs. En outre, elle contribue à réduire les pertes financières associées aux attaques, à économiser du temps et des ressources et à fournir une vue d’ensemble du cyber-risque au moyen d’une seule application.

S’appuyant sur les capacités de pointe de RiskRecon, acquis par Mastercard en 2020, l’évaluation des risques est effectuée à l’aide d’une IA avancée qui combine plusieurs sources de données publiques et propriétaires. L’IA évalue les données par rapport à 40 critères de sécurité et d’infrastructure, l’impact et l’importance de chaque vulnérabilité étant analysés pour produire une évaluation du risque cybernétique et un navigateur de priorité des problèmes.

En 2019, Mastercard a permis aux parties prenantes d’économiser 20 milliards de dollars de fraude grâce à ses cyber-systèmes basés sur l’IA.  Cyber Secure est un élément clé de la stratégie de cyber sécurité multicouche de Mastercard pour sécuriser l’écosystème, protéger les cyber environnements, définir des normes industrielles et collaborer entre les différents secteurs. 

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

Cotation : Point de la situation boursière

Published

on

Article réservé aux abonnés de SEN ACTU ECO. CLIQUEZ ICI pour l’abonnement.

Continue Reading

Economie

Usa-Tech : Apple annonce un chiffre d’affaires record

Published

on

Le groupe a réalisé un chiffre d’affaires record de 81,4 milliards de dollars sur ce trimestre (contre 73,3 milliards attendus) en hausse de 36 % par rapport à l’année dernière sur la même période.
Les ventes d’iPhone bondissent de 50% à 39,6 milliards.

Le géant de Cupertino affiche un profit par titre de 1,30 dollar qui explose largement le consensus établi à 1,01 dollar.

« Nous avons généré des flux de trésorerie d’exploitation de 21 milliards de dollars et avons continué de faire d’importants investissements dans l’ensemble de nos activités pour soutenir nos plans de croissance à long terme «  a déclaré Tim Cook, DG d’Apple.

Continue Reading

Economie

Maroc : Le taux de croissance pourrait se situer entre 5,5% et 5,8% en 2021

Published

on

Le taux de croissance de l’économie marocaine pourrait se situer entre 5,5% et 5,8% en 2021, a souligné mardi le ministre de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun.

Cette croissance est portée par les performances d’une campagne agricole exceptionnelle et de la poursuite de la maîtrise du taux d’inflation, qui ne dépassera pas 1%, l’évolution de l’économie nationale demeure positive, a expliqué le ministre, qui présentait les grandes lignes de la loi de finances 2022.

Revenant sur la mise en œuvre de la loi de Finances à fin juin 2021, M. Benchaâboun a affirmé que les recettes ont enregistré une amélioration de 10,8 milliards de dirhams (1 dollar = 8,9 DH) par rapport au premier semestre de 2020.

Ce résultat est dû à une augmentation des recettes fiscales de 8,3 milliards de dirhams et des revenus non fiscaux de 1,5 milliard dirhams, a-t-il révélé. Les dépenses courantes quant à elle ont augmenté d’environ 6,6 milliards de dirhams, et les émissions pour dépenses d’investissement se sont stabilisées à 31,8 milliards de dirhams, indique par ailleurs un communiqué publié à l’issue de la réunion du Conseil. 

Continue Reading

Tendance