Connect with us
pub

Economie

Gaz naturel: la Covid-19 a pesé lourdement sur les économies des pays du GECF

Published

on

La pandémie Covid-19 a pesé lourdement sur les  économies des pays membres du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF), en réduisant les recettes d’exportation et les investissements, a souligné le président du conseil d’administration pour l’exercice 2021, l’Algérien Mohamed Hamel.

la pandémie aura un impact durable et le monde ne sera plus comme avant, entraîné par des changements dans les politiques, la technologie, les préoccupations environnementales, les préférences des consommateurs et la géopolitique estime le président du conseil d’administration des pays membres du Forum des pays exportateurs de gaz pour l’exercice 2021, l’Algérien Mohamed Hamel..

Cette réunion de deux jours a passé en revue les jalons de 2020 et examiné les principaux résultats de la 22e réunion ministérielle et les événements associés qui ont eu lieu en novembre 2020, et a tracé la voie à suivre pour le bon déroulement du GECF pendant la première partie de 2021.

Un rapport de gestion détaillé du Secrétaire général a été soumis à l’attention du Conseil exécutif, avec un accent particulier sur les progrès progressifs de la performance du Secrétariat, ainsi que sur les domaines d’activités prioritaires et d’autres plans dans la perspective de l’événement de marque, le 6e Sommet du GECF des chefs d’Etat et de gouvernement, qui se tiendra en novembre prochain à Doha(Qatar).

« Il est primordial de rester uni d’une seule voix et d’aligner tous les efforts de relèvement pour faire face aux conséquences économiques de la crise afin d’accélérer la reprise après les ravages provoqués par la pandémie Covid-19. Je pense que le meilleur reste à venir pour le Forum si nous continuons dans l’esprit d’une coopération multilatérale bénéfique », a affirmé pour sa part, le Secrétaire général du GECF, Yury Sentryurin.

La réunion du GECF a aussi évoqué les rapports de situation sur le 6e Sommet, les activités de recherche, le programme de travail et le budget 2021, l’avancement des performances du Conseil technique et économique du Forum et l’amélioration des fonctions juridiques.

A noter que la réunion du Conseil d’administration du GECF a été suivie par des hauts fonctionnaires de l’Algérie, de la Bolivie, de l’Egypte, de l’Iran, de la Libye, du Nigéria, du Qatar, de la Russie, de Trinité-et-Tobago et du Venezuela. L’Azerbaïdjan, l’Iraq, la Malaisie, la Norvège, le Pérou et les Emirats arabes unis y ont participé en tant qu’observateurs.

Continue Reading
5 Comments

5 Comments

  1. asmr https://0mniartist.tumblr.com

    avril 10, 2021 at 4:38

    I could not refrain from commenting. Perfectly written!
    asmr 0mniartist

  2. asmr https://0mniartist.tumblr.com

    avril 11, 2021 at 4:29

    Piece of writing writing is also a excitement, if you be familiar with after that you
    can write if not it is complicated to write. 0mniartist asmr

  3. asmr https://0mniartist.tumblr.com

    avril 11, 2021 at 11:00

    When I originally commented I clicked the « Notify me when new comments are added » checkbox and
    now each time a comment is added I get several e-mails with the same comment.
    Is there any way you can remove people from that
    service? Bless you! asmr 0mniartist

  4. 0mniartist

    avril 12, 2021 at 7:15

    This piece of writing will assist the internet people for setting up new web site or even a blog from start to end.
    0mniartist asmr

  5. tinyurl.com

    avril 14, 2021 at 3:15

    Hello, I log on to your blog regularly. Your story-telling style is awesome, keep
    up the good work! asmr 0mniartist

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

Hydrocarbures : le pétrole soutenu par des données économiques américaines et chinoises

Published

on

Les prix du pétrole étaient en petite hausse vendredi, dans la dernière ligne droite d’une semaine positive pour les cours du brut, aidés par des indicateurs économiques encourageants provenant des Etats-Unis et de Chine.

Vers 09H40 GMT (11H40 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 67,21 dollars à Londres, en hausse de 0,40%.

A New York, le baril américain de WTI pour le mois de mai gagnait 0,30%, à 63,65 dollars. Les deux références enregistrent des gains d’environ 7% sur la semaine et retrouvent des prix plus vus depuis près d’un mois.

La Chine a annoncé vendredi une hausse record de sa croissance économique au premier trimestre (+18,3% sur un an), le rythme de croissance le plus rapide depuis le début de publications trimestrielles sur le PIB en Chine en 1992.

Aux États-Unis, les ventes au détail ont bondi de presque 10% en mars, les inscriptions hebdomadaires au chômage sont tombées au plus bas depuis le début de la crise sanitaire et la production industrielle est repartie en nette hausse, selon les données publiées jeudi.

Le nouveau président des États-Unis Joe Biden a annoncé jeudi une série de sanctions financières sévères contre la Russie et l’expulsion de dix diplomates russes, suscitant l’ire de Moscou, mais a aussi renouvelé sa proposition de sommet avec Vladimir Poutine pour engager la « désescalade » des tensions.

« Bien qu’elles ne touchent pas directement le secteur pétrolier, ces mesures pourraient entraîner une hausse des coûts et une incertitude générale dans les échanges avec la Russie« , a repris M. Weinberg.

Au cours de la semaine, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et l’Agence internationale de l’énergie (AIE) ont par ailleurs révisé à la hausse leurs prévisions de la demande d’or noir pour cette année.

Continue Reading

Economie

Afrique-Coopération économique : Signature d’une convention de création d’un conseil d’affaires algéro-kényan

Published

on

Une convention a été signée, jeudi à Alger, entre la Chambre Algérienne de Commerce et d’Industrie (CACI) et la Chambre kényane du Commerce pour la création du conseil d’affaires algéro-kényan. Cette coopération va permettre de renforcer le partenariat entre les institutions des deux pays dans nombre de domaines.

La cérémonie de signature, tenue par visioconférence, s’est déroulée en présence de la directrice générale de la CACI, Ouahiba Bahloul, du président de la chambre kényane du Commerce, Richard Ngatia, de l’ambassadrice d’Algérie à Nairobi, Selma Malika Haddadi, de l’ambassadeur du Kenya à Alger, Peter Katana Angore, du directeur de la promotion et du soutien des échanges économiques au ministère des Affaires étrangères, Rabah Fassih et du représentant du ministère du Commerce, Samir Derradji.

Mme Bahloul a affirmé, dans ce sens, que cette convention « traduisait la volonté politique visant le renforcement de la présence de l’Algérie dans les pays africains », estimant que « toutes les conditions étaient réunies pour l’établissement d’échanges commerciaux et économiques lucratifs et bénéfiques pour les deux parties ».

« La création de ce conseil constituera une locomotive à même de relever le volume des échanges commerciaux entre les deux pays », qui est au deçà de leurs espérances et ne reflètent nullement leurs bonnes relations sur le plan politique », a-t-elle poursuivi.

Selon Mme Bahloul, le conseil permettra également de consolider l’intégration africaine notamment après l’adhésion de l’Algérie à l’accord de la zone de libre échange continentale (ZLECAf), soulignant les efforts de la CACI pour la création et l’activation des conseils d’affaires bilatéraux avec les pays africains dans le cadre du renforcement de la diplomatie économique.

Pour sa part, l’ambassadrice de l’Algérie à Nairobi a fait savoir que cette convention permettra le renforcement et le rapprochement des institutions algériennes de leurs homologues kényanes pour l’établissement de partenariats dans les domaines du commerce et de l’investissement, relevant la détermination de l’Algérie à « surmonter tous les obstacles entravant le renforcement des échanges bilatéraux ».

De son côté, l’ambassadeur kényan a souligné le rôle de ce conseil dans l’accès des marchandises algériennes aux marchés de l’Afrique de l’Est via le Kenya.



Continue Reading

Economie

Gabon : la production de ciment baisse de 5,4% en 2020

Published

on

Selon la direction générale de l’économie et de la politique fiscale, l’activité de fabrication de ciment au Gabon s’est tassée au cours de l’année 2020 comparativement à 2019.

« La production du ciment a ainsi reculé de 5,4% à 510 105 tonnes contre 538 983 tonnes au cours de la même période en 2019. Cette situation est consécutive à la paralysie de l’économie nationale née des mesures barrières prises pour endiguer la propagation de la pandémie du coronavirus », explique la direction générale de l’Économie. Elle note que, corrélativement, les ventes du ciment du Gabon ont reculé de 3%. Dans cette veine, le Gabon a vendu 514 165 tonnes de ciment en 2020 contre 529 821 tonnes en 20219.

Le chiffre d’affaires a suivi la même tendance et a fléchi de 6,4% à 37,1 milliards de FCFA en 2020 contre 39,68 milliards de FCFA en 2019. En matière d’emploi, les effectifs ont diminué de 6,1% à 108 employés contre 115 en 2019. Ce qui représente une masse salariale de 1,6 milliards de FCFA en 2020 contre 1,68 milliard de FCFA en 2019, soit une baisse de 5,1%.

Continue Reading

Tendance