Connect with us
pub

Economie

Rapport Ericsson sur la mobilité : le trafic de données mobiles en Afrique subsaharienne augmentera de 6,5 fois d’ici 2026

Published

on

Le trafic moyen par smartphone en Afrique subsaharienne devrait atteindre 8,9 Go

·   Les abonnements au haut débit mobile en Afrique subsaharienne devraient représenter 76% de tous les abonnements mobiles d’ici 2025

·   Des volumes distincts d’abonnements 5G sont attendus à partir de 2022 en Afrique subsaharienne

L’édition de novembre 2020 du rapport sur la mobilité d’Ericsson (NASDAQ: ERIC) révèle que le trafic de données mobiles en Afrique subsaharienne devrait augmenter de près de 6,5 fois par rapport aux chiffres actuels, le trafic total passant de 0,87EB par mois en 2020 à 5,6EB d’ici 2026. Parallèlement, le trafic moyen par smartphone devrait atteindre 8,9 Go au cours de la période de prévision.

Alors que la demande de capacité et de couverture des réseaux cellulaires continue d’augmenter, les fournisseurs de services devraient continuer d’investir dans leurs réseaux pour répondre à cette adoption et répondre aux besoins en constante évolution des consommateurs. En Afrique subsaharienne, les abonnements mobiles continueront de croître au cours de la période de prévision, car la pénétration du mobile aujourd’hui, à 84%, est inférieure à la moyenne mondiale. On estime que le LTE représentera environ 15% des abonnements d’ici la fin de 2020.

Le rapport sur la mobilité réitère l’importance de libérer plus de spectre en Afrique pour étendre la couverture, améliorer la qualité du réseau et encourager l’adoption du mobile.

Fadi Pharaon, président d’Ericsson pour le Moyen-Orient et l’Afrique, déclare: « Cette dernière édition de notre rapport sur la mobilité met en évidence le besoin fondamental d’une bonne connectivité en tant que pierre angulaire pour répondre à cette adoption alors que la demande de capacité et de couverture des réseaux cellulaires continue de croître à travers l’Afrique. Investir dans l’infrastructure réseau et optimiser les attributions de spectre pour fournir une connectivité 4G étendue, ouvrant la voie à la 5G, sont des exigences essentielles à prendre en compte dans ce parcours et pour accélérer la transformation numérique à travers le continent. Nous continuerons d’investir dans notre leadership technologique et offrirons nos solutions d’infrastructure de pointe pour aider nos clients à saisir les opportunités que la connectivité apportera à l’Afrique. »

Au cours de la période de prévision, les abonnements au haut débit mobile en Afrique subsaharienne (ASS) devraient augmenter, atteignant 76% des abonnements mobiles. Les facteurs favorisants de la croissance des abonnements au haut débit mobile incluent une population jeune et croissante avec des compétences numériques croissantes et des smartphones plus abordables. Sur la période de prévision, des volumes distincts d’abonnements 5G sont attendus à partir de 2022, atteignant 5% en 2026.

Alors que les abonnements 5G et LTE continueront de croître au cours des 6 prochaines années, l’accès par paquets à haut débit (HSPA) restera la technologie dominante en ASS avec une part de plus de 40% en 2026.

Les fournisseurs de services sont en concurrence avec des stratégies distinctes.

En Afrique, la stratégie basée sur les offres est la plus courante, offrant fréquemment une large gamme de services liés aux abonnements mobiles tels que les jeux, la banque mobile et l’assurance. Un examen des offres de services révèle que les fournisseurs de services axés sur les offres ont tendance à associer les performances du réseau à des cas d’utilisation spécifiques et aux attentes des utilisateurs finaux, comme la promotion du meilleur réseau pour le streaming vidéo.

La stratégie axée sur les offres est principalement déployée par les challengers. L’ambition est d’être le premier sur le marché avec de nouvelles offres. La priorité de cette stratégie est de maintenir un haut niveau d’innovation sur le marché pour conquérir des parts de marché, souvent avec des offres uniques, associées à une distribution ciblée. Ces challengers utilisent de vastes campagnes et programmes promotionnels pour gagner du terrain et capitaliser sur leur « avantage de premier arrivé ».

Les fournisseurs de services axés sur les offres travaillent également avec plusieurs partenaires dans le domaine des produits et services. Ils utilisent généralement des technologies modernes – telles que l’intelligence artificielle (IA) – dans leurs opérations, ainsi qu’une large utilisation de stratégies omnicanales pour la gestion de l’expérience client.

 

Les fournisseurs de services offrant un accès fixe sans fil (FWA) en hausse

En plus du besoin induit par la pandémie, trois facteurs principaux stimulent la croissance de l’accès fixe sans fil (FWA). Premièrement, la demande des consommateurs et des entreprises pour les services numériques se poursuit, ce qui entraîne le besoin de connectivité à large bande.

Deuxièmement, le FWA fourni sur 4G ou 5G est une alternative haut débit de plus en plus rentable dans les zones où la disponibilité des services fixes, tels que le DSL, le câble et la fibre, est limitée. L’augmentation de la capacité, permise par de plus grandes allocations de spectre et des progrès technologiques pour les réseaux 4G et 5G, entraîne une efficacité accrue du réseau en termes de coût par gigaoctet livré.

Troisièmement, les nations alimentent la connectivité à large bande grâce à des programmes et des subventions, car elle est considérée comme vitale pour les efforts de numérisation et la croissance économique.

Continue Reading
6 Comments

6 Comments

  1. asmr https://0mniartist.tumblr.com

    avril 10, 2021 at 2:18

    It’s an remarkable post in favor of all the web visitors; they will obtain advantage from it I
    am sure. 0mniartist asmr

  2. 0mniartist

    avril 11, 2021 at 11:57

    Fastidious answers in return of this issue with firm arguments and telling everything
    on the topic of that. asmr 0mniartist

  3. 0mniartist

    avril 12, 2021 at 1:29

    Very shortly this web page will be famous among all blog users,
    due to it’s fastidious articles 0mniartist asmr

  4. asmr https://0mniartist.tumblr.com

    avril 13, 2021 at 11:32

    What’s up everybody, here every person is sharing these kinds
    of know-how, thus it’s good to read this webpage,
    and I used to pay a visit this web site everyday.

    0mniartist asmr

  5. j.mp

    avril 15, 2021 at 3:59

    Hello to every , for the reason that I am really keen of reading this
    web site’s post to be updated on a regular basis.
    It carries good data. 0mniartist asmr

  6. j.mp

    avril 16, 2021 at 5:47

    Do you mind if I quote a couple of your articles as
    long as I provide credit and sources back to your
    webpage? My blog is in the very same area
    of interest as yours and my users would genuinely benefit from some
    of the information you provide here. Please let me know
    if this ok with you. Regards! asmr 0mniartist

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

Monde-Mine: les prix du cuivre et du minerai de fer atteignent des records historiques

Published

on

Les cours du cuivre et du minerai de fer ont atteint vendredi des sommets jamais vus dans leur histoire, tirés par la forte demande, notamment chinoise, et un dollar en petite forme.

Le cuivre a touché vers 10h45, 10.260,50 dollars la tonne sur le London Metal Exchange (LME), battant son précédent record de février 2011, quand celle de minerai de fer a atteint 202,65 dollars, une première selon l’indice de référence compilé par S&P Platts depuis 2008. «La hausse des prix des matières premières ne montre aucun signe d’essoufflement», constatent les analystes de Deutsche Bank.

L’appétit de métal rouge provient principalement de la Chine qui engloutit la moitié de la production de la planète. Après des jours fériés dans le pays suivant le 1er mai, la demande a connu une forte reprise propulsant à de nouveaux records les prix.

«La Chine ayant repris le travail, cela a permis au minerai de fer de franchir un cap historique», souligne Julien Hall, analyste de S&P Global Platts, qui ajoute par ailleurs que «le mois de mai est considéré comme la haute saison de la construction».

Les prix des matières premières sont également tirés vers le haut par un dollar en berne, qui a abandonné plus de 0,5% de sa valeur face à un panier de monnaies lors des trois dernières séances, ce qui le rend plus intéressant pour les investisseurs munis d’autres devises.

Fortement utilisé dans l’industrie, notamment pour la confection de circuits électriques, le cuivre est également connu pour refléter l’état de santé de l’économie mondiale.

En convalescence depuis son plus bas niveau de 2020 touché le 19 mars à 4.371,00 dollars, le métal rouge a donc depuis plus que doublé et largement dépassé son niveau d’avant la pandémie de Covid-19.

Continue Reading

Economie

Afrique-Coopération : lancement officiel du projet de création d’un Conseil d’affaires algéro-mozambicain

Published

on

Le projet de création d’un Conseil d’Affaires algéro-mozambicain a été lancé officiellement le 6 mai lors d’une réunion en vidéoconférence, qui a regroupé les ambassadeurs et des chefs d’entreprises des deux pays.

Lors de cette rencontre, les discussions ont notamment porté sur la nécessité de créer un conseil d’affaires algéro-mozambicain et l’examen des projets d’investissement et de partenariat dans les secteurs de coopération potentielle, tels que l’agriculture, la pêche, les services, le tourisme, le transport, le pharmaceutique et le BTPH.

Selon les initiateurs, l’esprit de l’avant projet de création d’un Conseil d’affaires algéro-mozambicain, est dans une démarche visant à promouvoir le label national, à drainer les investissements et à intensifier les échanges commerciaux, notamment à la faveur de l’entrée en vigueur de la Zone de libre-échange continentale africaine.

Pour la promotion de cette action diplomatique, M. Meziane a fait appel aux mesures préconisées tout récemment par le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, qui a fait état, d’une série de mesures visant à contribuer concrètement à la promotion de la diplomatie économique, dont notamment « la mise en place d’un réseau interactif des chargés d’affaires économiques et commerciales auprès de nos missions diplomatiques et consulaires à travers le monde », a précisé le communiqué.

Ces mesures s’inscrivent, selon la même source, dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations de la conférence nationale sur le Plan de relance socio-économique, présidée le 18 août dernier par le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui avait souligné « l’impératif d’œuvrer à l’édification d’une économie nationale diversifiée à même de renforcer notre sécurité alimentaire et immuniser notre Nation contre la dépendance excessive au secteur des hydrocarbures ».

Durant cette rencontre, l’ambassadeur d’Algérie au Mozambique a relevé la création d’un portail de la diplomatie économique sur le site électronique du ministère des Affaires étrangères.

Cette orientation, poursuit l’ambassadeur d’Algérie, traduit clairement la forte volonté du gouvernement et l’intérêt qu’il accorde à la consolidation des relations commerciales et économiques avec le Mozambique.

Tout en réitérant la nécessité du projet de création d’un Conseil d’affaires, l’ambassadeur du Mozambique en Algérie a fait remarquer qu’il s’agit de rester à l’écoute et au service des opérateurs économiques en matière d’information, de soutien et d’accompagnement.

Pour sa part, le président de la chambre de commerce du Mozambique a souligné que l’idée d’organiser des foires et salons des produits nationaux et de journées d’information sur les potentialités des deux marchés algérien et mozambicain et les opportunités d’investissement, outre l’envoi de missions commerciales, serait de bon aloi.

Le vice-président de la CACI a affirmé, quant à lui, qu’il s’agit d’un projet naissant et qu’à ce titre, « il reviendra aux opérateurs de mettre à profit cet instrument qui est le leur pour jeter les bases d’un partenariat à partir d’informations fiables sur les opportunités d’affaires ».

Evoquant l’urgence de ce projet, la convergence des idées et les efforts visant la promotion des échanges commerciaux bilatéraux, les participants ont décidé à l’unanimité de finaliser dans les meilleurs délais la mouture officielle de l’accord de création du Conseil d’Affaires algéro-mozambicain. Les ambassadeurs des deux pays doivent signer cet accord pour leurs pays respectifs par visioconférence le 17 mai en cours simultanément à Maputo et à Alger, en présence des responsables des deux chambres de commerce.

Continue Reading

Economie

Niger-Energie: ratification de l’Accord de Projet d’amélioration de l’accès à l’électricité

Published

on

Ratification du projet de loi autorisant l’Accord de Projet d’un montant de 140 000 000 euros, signé à Luxembourg entre le Gouvernement de la République du Niger et la Banque Européenne Investissement (BEI). Ce projet va permettre le financement du Projet Nigelec, c’est à dire l’expansion de l’accès à l’électricité. Une information donnée lors du conseil des Ministres.

L’objectif global de l’Accord objet est d’étendre et d’améliorer l’accès à l’électricité au Niger par le développement, le renforcement et la réhabilitation des réseaux de transport et de distribution d’électricité.

Les deux Accords entrent dans la catégorie des instruments juridiques internationaux dont la ratification nécessite l’adoption préalable d’une loi d’autorisation, conformément à l’article 169 de la
Constitution. Les deux projets de lois, élaborés à ce titre, seront transmis à l’Assemblée Nationale pour adoption.

Continue Reading

Tendance