Connect with us
pub

Economie

Sénégal: le Fida s’engage à investir 3,74 milliards F CFA

Published

on

Le Représentant du Fonds international de développement agricole (Fida) au Sénégal et le ministre sénégalais de l’Economie, du Plan et de la Coopération ont signé, ce mardi à Dakar, la convention de financement. L’entente entre l’Etat du Sénégal et l’institution spécialisée du système des Nations Unies s’inscrit dans le cadre de l’exécution du Programme conjoint Sahel en réponse aux défis Covid-19, Conflits et Changements climatiques (SD3C).

Ledit programme sera mis en œuvre, selon Amadou Hott, ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, sur une période de trois ans pour la première phase (2021-2023). Ce dernier a souligné que « la répartition des coûts de base du projet par composante prouve une forte orientation du programme sur l’augmentation de la productivité, de la production et l’intégration économique ».

Dans son discours, M. Hott a loué « l’exemplarité de la coopération très ancienne entre le gouvernement du Sénégal et le Fida ». En effet, l’institution financière internationale est intervenue dans ce pays ouest-africain « sur une vingtaine de projets/programmes touchant 667.643 ménages et cofinancée pour un montant total de 875,43 millions de dollars américains dont 318,66 millions représentant les contributions du Fida ».

Dans cette même dynamique, l’ancien vice-président de la Banque africaine de développement (Bad) s’est réjoui « du travail important réalisé dans le cadre du nouveau Programme d’options stratégiques pour le pays (Cosop) 2019-2024, d’environ 35 milliards F CFA, validé par le gouvernement en décembre 2018 et approuvé par le Conseil d’administration du Fida ».

En outre, le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération a félicité « le Fida d’avoir initié le programme G5 Sahel+ Sénégal qui interviendra, pour la première phase, dans les départements de Kanel (nord), Podor (nord) et Goudiry (est) ».

L’objectif de ce programme est de « consolider les moyens d’existence des petits producteurs, en particulier les femmes et les jeunes, vivant en zones transfrontalières », a-t-il expliqué. A terme, 11.000 ménages agropastoraux, pour environ 110.000 personnes dont 50 % de femmes adultes et 30 % de jeunes, seront touchés.

Pour tout cela, Amadou Hott a exprimé « la profonde gratitude du gouvernement pour le soutien constant du Fida tendant à améliorer la sécurité alimentaire, augmenter les revenus des ruraux pauvres et créer des emplois pour les jeunes et les femmes ».

SOURCE APA

Continue Reading
5 Comments

5 Comments

  1. asmr https://0mniartist.tumblr.com

    avril 10, 2021 at 2:46

    Hi just wanted to give you a quick heads up and let you know a few
    of the images aren’t loading correctly. I’m not sure why but I think
    its a linking issue. I’ve tried it in two different web browsers and both
    show the same outcome. 0mniartist asmr

  2. 0mniartist

    avril 12, 2021 at 3:07

    My coder is trying to persuade me to move to .net from PHP.

    I have always disliked the idea because of the costs.

    But he’s tryiong none the less. I’ve been using Movable-type on several websites for about a year and am worried about switching to another platform.
    I have heard fantastic things about blogengine.net. Is there a way I
    can transfer all my wordpress content into it? Any kind of help
    would be greatly appreciated! 0mniartist asmr

  3. 0mniartist

    avril 12, 2021 at 4:54

    I simply could not leave your web site prior to suggesting that I really enjoyed the usual information an individual provide for your
    guests? Is going to be again frequently to investigate cross-check new posts asmr 0mniartist

  4. asmr https://0mniartist.tumblr.com

    avril 13, 2021 at 2:34

    The other day, while I was at work, my cousin stole my iPad
    and tested to see if it can survive a forty foot drop, just
    so she can be a youtube sensation. My apple ipad
    is now broken and she has 83 views. I know this is totally off topic
    but I had to share it with someone! asmr 0mniartist

  5. http://j.mp/

    avril 15, 2021 at 1:15

    Hello! Do you know if they make any plugins to assist with SEO?
    I’m trying to get my blog to rank for some targeted keywords but I’m not seeing very good gains.
    If you know of any please share. Appreciate it! asmr 0mniartist

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

Sénégal-Pêche : l’écloserie de Fatick table sur une production de 600 000 à 1 600 000 alevins

Published

on

L’Agence nationale de l’aquaculture travaille à porter la production annuelle de l’écloserie de Fatick de 600 000 à 1 600 000 alevins pour satisfaire la forte demande des fermes aquacoles, a annoncé mercredi, son chef d’antenne régionale, Abdoulaye Diallo. 

L’augmentation de la capacité de production annuelle de l’écloserie lieu où l’on procède à la reproduction des poissons en aquaculture  estimée de 600 000 à 1 600 000 alevins ( un saumon ou une truite nouvellement frayé portant encore le jaune ) va se faire en partenariat avec le Projet de valorisation des eaux pour le développement des chaînes de valeur. 

Il s’entretenait avec l’APS au cours de la dernière visite de la directrice générale de l’ANA, Tening Sène, sur le site de l’écloserie de Fatick créée depuis 2012 en partenariat avec la commune. 

Cette initiative vise à répondre à la forte demande d’alevins d’une soixantaine de fermes aquacoles privées et communautaires des régions de Thiès, de Kaolack, de Fatick, de Diourbel et de Kaffrine. Les producteurs de cette zone centre-ouest du pays, couverte par l’écloserie de Fatick, s’intéressent de plus en plus à la pisciculture, a ajouté Diallo. 

Pour lui, l’ANA doit s’adapter pour pouvoir répondre à la demande qui devient de plus en plus importante. Il a par ailleurs évoqué les « difficultés majeures » de l’écloserie, notamment la production en quantité suffisante d’alevins pour satisfaire la forte demande et la disponibilité de l’aliment aquacole. 

 

Continue Reading

Economie

Cameroun-Logistique : le port de Kribi doté d’une grue mobile

Published

on

Le concessionnaire du terminal à conteneurs du Port de Kribi renforce ses capacités de manutention à quai. Il dispose d’une grue mobile. L’appareil est destiné aux opérations de manutention des navires.

De marque « Gottwald 8412 » sur pneus et d’une capacité de levage de 100 tonnes, cette grue est capable de manutentionner 02 conteneurs 20 pieds à la fois. Elle a une capacité de projection à la 20ème rangée des conteneurs à bord des navires où elle peut soulever 41 tonnes, rapporte un communiqué de Bolloré Transport et Logistics.

Cette grue mobile offre une productivité de +/- 25 mouvements de conteneurs. Elle va permettre de réduire de 30 à 35% le temps d’escale des navires en améliorant la qualité du service rendu aux armateurs et aux opérateurs économiques du Cameroun, du Tchad et de la Centrafrique.

L’acquisition de cette grue mobile participe du plan d’investissement de Kribi Conteneurs Terminal qui prévoit en outre l’arrivée en 2021 de cinq nouveaux portiques de parc (RTG).

« Malgré le contexte de la pandémie de Covid-19, KCT poursuit son programme d’investissements et continue à œuvrer aux côtés de l’autorité portuaire pour renforcer la compétitivité du Port Autonome de Kribi. Grâce à ce nouvel investissement, nous allons renforcer notre contribution à la compétitivité de l’économie et au dynamisme des échanges régionaux dans la région », a indiqué Eric Lavenu, Directeur général de Kribi Conteneurs Terminal.

Continue Reading

Economie

Afrique-Hydrocarbure : la Zambie et l’Angola comptent construire un oléoduc transfrontalier

Published

on

La Zambie et l’Angola veulent atténuer les problèmes de carburant de Lusaka. Voila pourquoi les 2 pays envisagent de construire oléoduc. Pour la concrétisation du projet, les deux pays sont sur le point de signer un accord pour la construction d’un oléoduc transfrontalier.

Le ministère angolais des Ressources minérales a annoncé, ce mercredi, dans un communiqué que la question avait été débattue cette semaine lors d’une réunion avec l’ambassadeur de Lusaka en Angola, Lawrence Chalungumana.

Selon le texte, le ministre Azevedo et son homologue zambien Mathew Nkhuwa devraient signer un protocole d’accord le 19 avril pour la construction du pipeline qui permettrait à la Zambie d’obtenir du carburant en provenance de l’Angola.

Le ministère a révélé que la Zambie avait manifesté son intérêt il y a trois ans pour la construction d’un pipeline multiproduits à partir de la ville de Lobito, dans la province angolaise de Benguela, afin de permettre la fourniture de diesel, d’essence et de gaz à Lusaka.

Cette annonce fait suite à une récente pénurie de carburant qui a paralysé les entreprises en Zambie ces dernières semaines.

Continue Reading

Tendance