Connect with us
pub

Economie

Technologie : le chasseur de pirates informatiques FireEye piraté

Published

on

La société américaine de sécurité informatique FireEye, d’ordinaire appelée à la rescousse par des clients lors de cyberattaques, a admis mardi 8 décembre avoir été elle-même l’objet d’un piratage hautement complexe, dont elle soupçonne un État d’être à l’origine.

FireEye avait récemment été aux avant-postes pour déceler des opérations de piratages informatiques de haute volée, parfois sponsorisées par des États. «Nous avons été attaqués récemment par un acteur à l’intrusion très sophistiquée, dont la discipline, la sécurité opérationnelle et les techniques nous portent à croire qu’il s’agissait d’une attaque parrainée par un État», écrit le groupe californien dans un billet de blog. «Sur la base de mes 25 ans d’expérience dans la cybersécurité, j’ai conclu que nous sommes les témoins d’une attaque commandée par une nation dotée de capacités offensives de haut niveau», a précisé Kevin Mandia, le dirigeant du groupe.

Il indique que les pirates ont opéré «clandestinement, en utilisant des méthodes qui déjouent les outils de sécurité et ne laissent pas de traces». Le chasseur de pirates informatiques affirme même «n’avoir jamais rencontré par le passé de telles combinaisons techniques».

Cette information a provoqué, sur le Nasdaq mardi soir, une chute de presque 8% du titre FireEye, dans les échanges électroniques suivant la clôture de la séance.

La société mène l’enquête aux côtés du FBI et avec d’autres partenaires, dont le géant des logiciels Microsoft. «Leur analyse initiale confirme notre conclusion selon laquelle il s’agit du travail d’un piratage très sophistiqué parrainé par un État utilisant de nouvelles techniques», a encore déclaré le patron du groupe basé dans la Silicon Valley. Dans un communiqué mardi, l’Agence américaine de cybersécurité, la CISA, a immédiatement indiqué que l’intrusion émanait «d’un acteur à la menace très sophistiquée».

Selon FireEye, les pirates ont principalement recherché des informations relatives aux clients gouvernementaux, ce qui est conforme au but de cyberespionnage de la part d’Etats-nations. Les hackers ont eu aussi accès à la boîte à outils logiciels que FireEye utilise pour tester les menaces cybernétiques chez ses clients. Pour éviter que ces logiciels tests ne soient utilisés de façon malveillante – ce qui n’a pas été le cas jusqu’ici, selon la CISA -, FireEye a diffusé auprès de ses partenaires et clients «les méthodes et moyens de détecter l’usage de ces outils»«Par mesure de précaution, nous avons développé 300 contre-mesures à utiliser pour nos clients afin de minimiser l’impact potentiel de ce vol de logiciels», explique encore le groupe.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

Cotation : Point de la situation boursière

Published

on

Article réservé aux abonnés de SEN ACTU ECO. CLIQUEZ ICI pour l’abonnement.

Continue Reading

Economie

Usa-Tech : Apple annonce un chiffre d’affaires record

Published

on

Le groupe a réalisé un chiffre d’affaires record de 81,4 milliards de dollars sur ce trimestre (contre 73,3 milliards attendus) en hausse de 36 % par rapport à l’année dernière sur la même période.
Les ventes d’iPhone bondissent de 50% à 39,6 milliards.

Le géant de Cupertino affiche un profit par titre de 1,30 dollar qui explose largement le consensus établi à 1,01 dollar.

« Nous avons généré des flux de trésorerie d’exploitation de 21 milliards de dollars et avons continué de faire d’importants investissements dans l’ensemble de nos activités pour soutenir nos plans de croissance à long terme «  a déclaré Tim Cook, DG d’Apple.

Continue Reading

Economie

Maroc : Le taux de croissance pourrait se situer entre 5,5% et 5,8% en 2021

Published

on

Le taux de croissance de l’économie marocaine pourrait se situer entre 5,5% et 5,8% en 2021, a souligné mardi le ministre de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun.

Cette croissance est portée par les performances d’une campagne agricole exceptionnelle et de la poursuite de la maîtrise du taux d’inflation, qui ne dépassera pas 1%, l’évolution de l’économie nationale demeure positive, a expliqué le ministre, qui présentait les grandes lignes de la loi de finances 2022.

Revenant sur la mise en œuvre de la loi de Finances à fin juin 2021, M. Benchaâboun a affirmé que les recettes ont enregistré une amélioration de 10,8 milliards de dirhams (1 dollar = 8,9 DH) par rapport au premier semestre de 2020.

Ce résultat est dû à une augmentation des recettes fiscales de 8,3 milliards de dirhams et des revenus non fiscaux de 1,5 milliard dirhams, a-t-il révélé. Les dépenses courantes quant à elle ont augmenté d’environ 6,6 milliards de dirhams, et les émissions pour dépenses d’investissement se sont stabilisées à 31,8 milliards de dirhams, indique par ailleurs un communiqué publié à l’issue de la réunion du Conseil. 

Continue Reading

Tendance